CECI EST UN TEST 1
Actualités

REDÉCOUVRONS SAINT-MALO : LE MÉMORIAL DE CHARCOT

test2

Le monde de la mer a connu des grands marins malouins. Impossible de tous les citer. Mais on rendra hommage à Jacques Cartier, Marion-Dufresne, La Motte-Duportail…Au XXe siècle, le commandant Jean-Baptiste Charcot décroche la palme. Fils d’un neurogoliste connu de la Salpétrière, il est né à Neuilly. Mais très vite, il ressent l’appel de la mer, malgré des belles études médicales et un poste de chef à la…Salpétrière.

En 1901, le jeune Charcot découvre les Shetland, les Hébrides, les îles Féroé et le Groenland. En 1902, il obtient de l’argent pour partir découvrir la « princesse des glaces » à bord du Français et avec quatre marins. Au milieu des icebergs, il recueille des échantillons, prend des notes, bien vite salués par le monde scientifique.

Plus tard, entre 1908 et 1910, le commandant part en expédition dans l’antartictique française où il donne le nom de sa femme à un golfe et celui de son père à un terre inconnue. A son retour, le gentilhomme polaire (comme le surnomment les Anglais) devient le pionnier de la science océanographique française.

Avant la guerre, Charcot multiplie les voyages, mais le conflit mondial arrête ses pérégrinations nautiques. On lui demande de fondre sur les « requins » allemands en vrai corsaire malouin. En 1919, enfin, il retrouve son Pourquoi-Pas pour des explorations dans le golfe de Gascogne. Entre 1922 et 1931, il effectue de nombreuses missions en mer d’Irlande, au Groënland et en terre de Jameson (est du Groenland.

En 1936, l’aventurier quitte Saint-Malo le 15 juillet, après un dernier salut à sa maison de la Passagère. Il effectue son dernier voyage. En septembre, son bateau échoue sur le récifnde la pointe d’Akranes, non loin de la pointe de Reykjanes. Seul Le Gonidec survécut au drame. « Mes pauvres enfants, » cria le commandant à ses marins. Depuis, un mémorial rend mémoire à ce grand homme, au pied de la tour Solidor. Ce monument cest omposé d’une sculpture offerte par la République d’Islande en 1966 et d’une stèle en 3 tableaux.

 

Mémorial de Charcot, Saint-Servan. Pour y accéder : ligne 2, arrêt mairie. A deux pas : En contrebas du chemin, de la cité d’Aleth, devant le port de plaisance des Bas-Sablons, un monument a été érigé en 1986, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la disparition en mer du Commandant Jean-Baptiste Charcot

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire