15 C
Rennes
mercredi 29 mai 2024
AccueilSportArchivesQUARTIER SACRÉS-CŒURS : LA CAMPAGNE À RENNES !

QUARTIER SACRÉS-CŒURS : LA CAMPAGNE À RENNES !

A Paris, les guides (Routard, Géo) invitent à découvrir les petits quartiers où l’on déniche encore quelques maisons individuelles. Ils aiment tout particulièrement Belleville, la campagne à Paris, Ménilmontant, la Butte aux Cailles… Ils en vantent les mérites et les beautés, les petites ruelles, les impasses et les autres villas.

Cerisier japonais dans un jardin d’une des rues du quartier.

Rien de comparable à Rennes. Mais un petit quartier, délimité par la voie ferrée, la rue de l’Alma, le boulevard Jacques Cartier et la rue de Nantes, commence à faire parler de lui. Appelé parfois Sud-Gare, souvent Sacrés-Cœurs, il rassemble les deux quartiers de Villeneuve et de la Madeleine. « C’est un petit coin de campagne à deux pas du centre ville », convient Sylvie.

                        Maisons en schiste ou en briques

Ici, les petites maisons individuelles sont construites en schiste ou en briques apparentes, souvent de plain-pied. « Ce qui est très rare dans la capitale bretonne », note une agent immobilier. Ces demeures « croquignolesques » possèdent pour la plupart des petits lopins de terre, des petits jardins et parfois même des potagers. « C’est désormais un pan de la ville très recherché. Les maisons frôlent parfois les 500 000 euros les 100 m2. »

Mais ici, la mixité sociale reste encore de mise. « Dans ma rue, il y a encore des anciens gardiens de la prison toute proche, des cheminots et deux bouchers », note Daniel, sexagénaire alerte et bénévole de plusieurs associations rennaises. « C’est un quartier où l’on trouve à la fois des bobos, des étudiants et du populo », assure le tenancier d’un débit de boissons. « Il faut à tout prix qu’il conserve son âme. »

Salle du CPB Ginguené. 

Au cœur de ce quartier, à deux pas de l’église, le parc Villeneuve est un petit trésor de verdure. Il fait la joie des enfants et des plus grands lors des petites festivités printanières. « C’est un mini-Thabor », assure Frédérique. « On y trouve une belle maison de jardinier, entourée par deux grandes pelouses et dominée par quelques grands arbres. C’est un endroit encore trop méconnu des Rennais. »

                                   Le Ménilmontant rennais

Jouxtant le parc, la crèche a été ouverte en 1927. Elle est la plus ancienne de Rennes et est connue pour ses décorations Odorico. Elle a été réaménagée par la ville de Rennes en 2014. En revanche rien de neuf pour l’ancienne prison Jacques Cartier, l’un des plus emblématiques monuments rennais. Mais pas de quoi alerter Amandine, une riveraine, habituée désormais à cette silhouette fantôme. « Pour rien au monde, je ne quitterai mon quartier. »

Le Sacrés-Cœurs est devenu tendance, assurément tendance. « Il n’est pas encore trop touché par les promoteurs, à l’exception d’un projet immobilier derrière l’église Sacrés-Coeurs. On a juste peur du grignotage. Mais, comme l’élu chargé de l’urbanisme habite ici, on espère qu’il saura préserver le Ménilmontant rennais…. »

Pour en savoir plus sur les foyers rennais  : https://www.rennes-infos-autrement.fr/rennes-hlm1-rue-de-paix/

Un quartier commerçant : Dans le quartier Sacrés-Coeurs, on déniche encore quelques commerces (un boucher, des coiffeurs), un déménageur, deux ou trois garages, un bar portugais, un bar branché (La Rennes du Bal), deux bars-PMU, un bar-tabac la Madeleine, l’Aviation (café atypique où l’on boit des consommations à des prix défiant toute concurrence), le Gabier Noir et encore plus surprenant, des bars d’entraîneuses (ancien quartier militaire oblige !).

La rue Luzel, l’une des rues les plus charmantes du quartier. Rien à envier au quartier parfois clinquant de la Duchesse-Anne.

 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

PHARMACIENS EN GRÈVE CE JEUDI

Jeudi 30 mai, à l'appel des deux principaux syndicats nationaux de pharmaciens, environ 80 % des professionnels bretons n’ouvriront pas leurs officines durant les...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser