Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

QUAND RENNES ABRITAIT UN PONT AVEC ARCHES !

test2

A la place du Pont Pasteur, il existait le pont Saint-Georges. Cet ouvrage fut détruit en 1924, après 81 ans d’existence. Il cédait la place à une nouvelle construction nouvelle en béton armé d’une largeur double de la sienne…Mais sa destruction laissa les Rennais de l’époque un brin tristounet comme l’évoque le journal Ouest-Eclair. “Quelle que soit l’opinion que nous puissions avoir sur l’esthétique de notre vieux pont, nous étions habitués à lui et nous pouvons le voir disparaître sans regret. C’est encore un lambeau du Vieux Rennes qui s’en va.”

Des vestiges de cet édifice, il n’en reste plus…On sait seulement que le service des Ponts-et-Chaussées de l’époque a fait déposer au Musée archéologique quatre de ses têtes de lion en fonte. Construit lors du percement des quais actuels par monsieur Guichard, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées, cet ouvrage fut inauguré au milieu du XIXe siècle (première pierre posée le 20 novembre 1843). Il fut immédiatement loué par un certain Ducrest de Villeneuve qui en parlant de lui évoquait “les grâces fragiles de l’art moderne.”

Malheureusement, ces “grâces fragiles” manquaient de “solidité suffisante” pour porter les charges excessives des camions automobiles modernes. Auparavant, un pont banal percé de trois voûtes avait existé de 1781 à 1843. Plus tôt dans l’histoire rennaise, il existait les arches Saint-Georges qui empêchaient aux ennemis éventuels de notre belle ville de forcer le passage en bateau. Celles-ci avaient uniquement une vocation militaire à l’époque où Rennes était une place forte.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire