15 C
Rennes
jeudi 25 juillet 2024
AccueilActualitésNEWS MUNICIPALES

NEWS MUNICIPALES

Compagnon au secours d’une dame ! En pleine interview avec votre serviteur, le candidat Charles Compagnon (divers droite) s’est précipité à l’extérieur de son entreprise en entendant des appels aux secours d’une femme. Mal stationnée, celle-ci avait un différend avec trois hommes qui devenaient menaçants et qui lui avaient tout bonnement subtilisé son essuie-glace. « Je n’étais pas tout seul », a confié modeste le candidat. Pour la petite histoire, la dame n’a pas voulu porter plainte auprès des policiers municipaux venus en renfort. 

Meetings politiques peu fréquentés !« Plus de 800 Rennais étaient présents hier à la Halle Martenot pour le meeting de Nathalie Appéré et de son équipe », assure Christophe Fouillère, secrétaire départemental du PS et désormais sur la liste de l’actuelle maire. On est quand même très loin de l’affluence des grandes messes présidentielles. Mais Nathalie Appéré n’est pas la seule à souffrir du désintérêt de nos concitoyens pour les élections municipales. Ceux-ci n’étaient guère plus nombreux devant leur écran pour le meeting numérique de Charles Compagnon. Ce dernier évoque tout de même 3000 vues. 

Un soutien.«Merci Edmond Hervé de ta présence ce soir, comme à chacun de nos grands rendez-vous, tu as été le bâtisseur de beaucoup de nos victoires et le passeur d’une nouvelle génération », a remercié Nathalie Appéré, lors de son meeting politique. Présent au premier rang, l’ancien ministre de la santé a-t-il apprécié en revanche le soutien implicite de son ancien camarade, Jean-Yves Le Drian, à la marcheuse Carole Gandon ? Rien n’est moins certain…

Une polémique ! Jean-Yves Le Drian, ministre et ancien président PS de la Région Bretagne, apparaît en photo avec Emmanuel Macron sur la profession de foi de Carole Gandon. De quoi provoquer un peu de remous chez ses anciens camarades socialistes à la région à la ville de Rennes d’après certains journaux. Mais bon… rappelons que notre ministre breton est tout de même dans les rangs du gouvernement Macron depuis quelques années. Nos militants et élus socialistes ont dû finir par s’y habituer !

Petites phrases.«Je refuse que la transition écologique soit le prétexte d’une ville de l’entre soi, sous cloche, qui fabrique des Gilets Jaunes à force de refuser de construire et qui ferme les yeux sur l’étalement urbain qu’elle provoque à ses portes », explique Nathalie Appéré. « Nous construisons pour loger nos familles, nos étudiants, nos aînés, nos jeunes travailleurs : notre politique de l’habitat est au service de tous, et elle est citée comme exemple jusqu’à l’échelle européenne. » Ses amis écologistes apprécieront. 

France Insoumise tape sur Gandon. Nathalie Appéré n’est pas l’ennemie pour les Insoumis. C’est bien En Marche… »Qui voudrait voter pour un mouvement anti-démocratique qui porte la précarité partout dans le pays et notre ville pour les étudiants, retraités, travailleurs et chômeurs. Avant de Révéler Rennes avec Carole Gandon, révélons En Marche et son projet d’appauvrissement universel qui impactera les Rennais. Elle ne peut pas soutenir cette politique et faire croire à sa bienveillance pour #Rennes! » Au moins, c’est clair. 

Nathalie Appéré cherche à prendre la tangente. Insécurité, urbanisme et mobilité sont les sujets majeurs de cette campagne. Mais Nathalie Appéré ne veut pas entrer dans la polémique. Elle veut parler d’environnement et de social. « Notre écologie est une écologie qui n’oublie personne avec un vrai projet de territoire », a-t-elle confié lors de son meeting. « Notre vision #PourRennes, c’est l’écologie solidaire et la justice sociale ! Le refus de l’injustice et de l’exclusion et la transition écologique sont les piliers de mon identité politique et le marqueur de ce mandat », précise-t-elle. Bref, barre à gauche toute. 

On fait les cartons. A l’Élysée, avant chaque élection, on prépare ses cartons. A la mairie de Rennes, c’est actuellement la même consigne. On range, on trie, on jette. Bref, on prévoit de s’en aller au cas où ! Mais à gauche, on n’est pas inquiet. ‘L’avantage d’un carton, c’est que l’on peut déballer aussi vite », ironise un militant socialiste. Réponse dans quelques jours.  

Où est passé Sébastien Sémeril ? Le sémillant Sébastien Séméril, adjoint au maire de l’urbanisme, est aux abonnés absents. « On ne le voit plus », assure un militant de droite. « Silence radio ! Il faut dire que les questions d’urbanisme ont pas mal pollué le mandat de Nathalie Appéré. Il ne s’agirait pas d’en rajouter une couche lors de la campagne municipale. » 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

RADIO BYZANCE SUR LES PLAGES DE BAUD

Transat en ville s’installe ce jeudi 25 juillet, sur les plages de Baud, à 20 h. Il invite le groupe de musique Radio Byzance ! Ce trio originaire...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser