CECI EST UN TEST 1
Archives Patrimoine

METTRE EN LUMIÈRE LES PONTS POUR RELEVER LE CÔTÉ FLEUVE DE RENNES

test2

Dans le cadre de la Fabrique Citoyenne, les Rennais pouvaient proposer leurs projets. L’un d’eux souhaite valoriser nos ponts enjambant nos deux rivières bretonnes : la Vilaine et le canal d’Ille et Rance. L’idée méritait un petit article !

Combien de ponts passent au-dessus de nos cours d’eau dans la capitale bretonne ? Un, deux, trois, quatre. ou dix, difficile de le savoir. Comment se nomment-ils ? Difficile là encore d’énumérer leur nom. Pour en savoir beaucoup plus, notre contributeur propose de mettre en place une “signalétique avec panneaux informatifs relatant brièvement l’histoire de l’ouvrage et sa technique de construction.”

Le Rennais propose d’accompagner cette démarche par un fleurissement de l’ouvrage. “Comme cela se fait dans nombre de villes,” ajoute-t-il. Il veut aussi mettre en lumière les différents ouvrages. “Ce serait un moyen de découvrir autrement l’histoire de la ville par son architecture et pourquoi pas participer à son embellissement.” Le projet sera analysé par les services techniques de la ville jusqu’au 28 janvier. S’il est retenu, il pourra fait l’objet d’un vote par les Rennais du 28 janvier au 12 février 2017. 

Quelques ponts : 

Le pont Václav Havel  relie l’avenue François Château à l’avenue Jorge Semprún, nouvellement créée sur la plaine de Baud. Il est ouvert à la circulation depuis le mardi 27 mai 2014. Construit entre juin 2011 et juin 2012, il mesure 60 mètres de long et 22 mètres de large. Financé par la Ville de Rennes, il a coûté 6 millions d’euros. 

Le pont Bagoul a été édifié à Rennes en 1829, à l’occasion de l’aménagement du canal d’Ille-et-Rance  en 1832. Il relie le bas de la place des Lices et le carrefour Jouaust à la rue de Brest dans le quartier de Bourg-l’Évêque.

Le pont Pasteur est situé dans le centre ville. Il permet de relier la fac Pasteur à l’avenue Janvier. Il a été baptisé du nom de Pasteur en 1923. C’est certainement l’un des ouvrages les plus empruntés de Rennes. 

La passerelle Odorico est ouverte depuis le 1er août 2014, dans le quartier Saint-Hélier. Elle relie les deux rives de la Vilaine, entre la rue Alain Gerbaut et le quartier de la Petite Californie.   

Le pont Jaurès (appelé jusqu’en 1915 pont Berlin) enjambe la Vilaine dans le centre de Rennes. Il relie le Parlement à la République. 

Le pont Legraverend enjambe le canal d’Ille-et-Rance entre la rue Legraverend et l’avenue du 41ème Régiment d’Infanterie. Il a été ainsi baptisé en 1878 du nom d’un avocat et bienfaiteur des pauvres rennais. 

Le pont Malakoff (ancien pont Prévalaye) se situe dans le quartier de Bourg l’Evesque – La Touche – Moulin du Comte entre la rue Vaneau au nord et la rue Malakoff . Il renvoie à un champ de bataille en Crimée.

Le pont Robert Schuman se situe dans le quartier de Bourg l’Evesque et Moulin du Comte. Cet ouvrage fut baptisé par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 12 octobre 1963.

La passerelle des Bonnets Rouges  enjambe la Vilaine entre la promenade des Bonnets Rouges et la promenade Pierre Gardin de la Gerberie. 

Le pont Saint-Martin est construit dans le quartier éponyme. Il enjambe l’Ille à l’extrémité de la rue Saint-Malo. 

La passerelle Emile Masson se situe dans le quartier de Bourg l’Evesque entre la rue Vaneau et la promenade Emile Masson. 

La passerelle Saint-Germain (notre préféré) relie le Musée des Beaux-Arts et la place Saint-Germain. Certains la nomment le Pont Neuf Rennais !

Le pont de Nantes permet aux trains d’enjamber le boulevard Guines. Il a été construit au XIXe siècle, mais a été plusieurs fois reconstruit, notamment après la Seconde Guerre Mondiale. 

 

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire