Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

LIGNE DE COVOITURAGE : LA MÉTROPOLE CHERCHE CONDUCTEURS

test2

A Rennes, ville de bouchons, il est devenu compliqué de circuler. Lors de conversations privées, les chefs d’entreprises et les salariés, circulant contraints et forcés en voiture, ne décolèrent pas contre les aménagements cyclables provisoires devenus définitifs et la place réduite à la portion congrue des autos. “C’est une atteinte à notre liberté de circuler et de travailler”, affirmait l’un d’eux, encore ce matin.

A défaut d’améliorer la circulation, la métropole tente des alternatives à la voiture solo. En début d’année 2021, elle lancera star’t, une ligne régulière de covoiturage reliant les communes du Rheu, de Pacé, de Saint-Grégoire (secteur Alphasis et nord de la commune) et de Cesson-Sévigné (Viasilva). Elle fonctionnera du lundi au vendredi, de 7 h à 20 h, sans réservation préalable et avec des départs garantis.

Mais problème, il faut trouver des automobilistes intéressés…pour emmener les passagers. “L’enjeu est de recruter le plus grand nombre de conducteurs et conductrices afin d’être en mesure d’assurer des fréquences attractives pour les passagers dès début 2021”, convient la métropole dans un communiqué. “Le service star’t sera d’autant plus performant et pratique que le nombre d’automobilistes mobilisés sera important.”

En charge de l’opération, Keolis Rennes lance un appel aux conducteurs qui circulent ponctuellement ou régulièrement, sur tout ou partie de l’itinéraire. Ils sont invités à se pré-inscrire sur le site start.star.fr afin de rejoindre la “communauté star’t” et d’être tenus informés des actualités. “À partir de début 2021, le service sera ouvert gratuitement aux passagers. Les habitants des communes concernées pourront alors commencer à covoiturer”, a ajouté la métropole.

Sur la ligne, les points d’arrêt où seront embarqués les passagers ont été définis au regard des flux de circulation. “Ces arrêts, aménagés et abrités, sont signalés en amont par des panneaux à message variable permettant aux usagers d’indiquer leur présence et le point de dépose souhaité et aux conducteurs de les prendre en charge.” Le conducteur sera rémunéré à hauteur de 1 € par trajet, et ce qu’un passager en ait bénéficié ou non. Les passagers seront eux aussi récompensés pour leur choix de covoiturage plutôt que de la voiture individuelle. Ils bénéficieront du programme de fidélité du Star. En l’absence de passage de conducteur, un véhicule Star assurera le trajet demandé.

 

La phrase du jour :  “L’objectif est double : réduire les émissions de gaz à effet de serre, enjeu majeur de protection de l’environnement et de santé publique, et faciliter les déplacements des habitants du territoire”, convient la métropole.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire