CECI EST UN TEST 1
Actualités

LES STATIONS-SERVICE VONT POUVOIR CARBURER DE NOUVEAU

test2

En raison d’un mouvement social touchant le secteur des hydrocarbures, le département a connu des tensions sur l’approvisionnement de certaines stations-service, avec des ruptures, qui sont toutefois restées relativement contenues. « Au plus fort de la crise, le vendredi 14 octobre, sur 143 stations-service au total, les remontées faisaient état de 22 établissements en rupture de gazole et 4 en rupture d’essence », explique le préfet, Emmanuel Berthier.

Pour éviter une pénurie liée à une surconsommation de la part des automobilistes, le 11 octobre dernier, le préfet d’Ille-et-Vilaine avait temporairement interdit la vente au jerrican dans le département. « A l’heure actuelle, la situation s’améliore », assure le préfet.  « Le dernier point de situation a ainsi recensé 2 stations en rupture totale de carburant, 11 en rupture de gazole et 3 en rupture d’essence, soit 11 % contre 20 % au niveau national. La fin de la grève à la raffinerie de Donges en Loire Atlantique participe de cette évolution positive, car elle permet la reprise d’un approvisionnement normal des dépôts raccordés par pipeline, dont celui de Vern-sur-Seiche. »

Ainsi, l’Ille-et-Vilaine n’a pas été confrontée à une réelle pénurie de carburant et ne connaît pas, actuellement, de difficultés majeures d’approvisionnement. « Les perturbations dans l’approvisionnement en carburant des stations-services du département sont désormais marginales et sans risque de compromettre les déplacements des véhicules qui assurent des missions indispensables et urgentes. Dans ces conditions, l’arrêté préfectoral du 11 octobre 2022 portant interdiction de vente de carburant sous forme conditionnée dans toutes les stations-service du département d’Ille-et-Vilaine est abrogé. »

À compter du vendredi 21 octobre 2022, la vente de carburant aux usagers sous forme conditionnée (jerricans, bidons…) est de nouveau autorisée pour tous, dans toutes les stations-service du département d’Ille-et-Vilaine. « La vigilance reste toutefois de mise pour éviter que des comportements de stockage ne conduisent à remettre de nouveau en cause la fluidité dans la fourniture de carburant. Les mouvements de grève n’étant par ailleurs pas levés sur toutes les raffineries, les services de l’État restent attentifs à l’évolution de la situation et invitent les automobilistes à observer un comportement citoyen en évitant des passages trop fréquents à la pompe. »

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire