Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

LES PARISIENS N’ONT LAISSÉ AUCUNE CHANCE AUX RENNAIS

test2

Face au PSG, Rennes n’a pas trouvé la faille, ce samedi, à Paris, au parc des Princes. Malgré une possession de balle importante, ils ont pris une claque (3-0) de la part de Di Maria et sa bande et, cette fois, l’arbitre n’est en rien responsable. En une semaine, les Rennais concèdent deux défaites cinglantes contre deux ténors européens.

Impérial Di Maria

En première mi-temps, les Rouge et Noir présentaient presque la même équipe que devant Chelsea. Ils montraient de l’allant mais, dès la 12e minute, Moïse Kean, d’une belle frappe, marquait le premier but. Dix minutes plus tard, Di Maria mettait fin aux espoirs rennais grâce à un magnifique but, dont il a le secret. Un peu plus tôt, à la 14e minute, il avait failli marquer d’un bel enroulé qui trouvait le poteau de Gomis.

En seconde période, l’argentin réalisait son doublé à la 73e minute. Les ardeurs rennaises étaient définitivement anéanties, malgré quelques tentatives en fin de mi-temps proposées par Clément Grenier et Martin Terrier, plus hargneux que bien de leurs coéquipiers. “En faisant deux cadeaux à Paris qui n’en demandait pas tant, on s’est pénalisé. On a eu des petits sursauts sur les dix, quinze dernières minutes de la première mi-temps (coup-France de Bourigeaud, 27e minute). On pensait à ce moment-là qu’on pourrait peut-être faire tourner le match mais on a globalement été trop stérile aussi dans le domaine offensif. Ce que l’on a proposé est insuffisant”, expliquait Julien Stéphan, le coach rennais.

Mais faut-il pointer du doigt les faiblesses du Stade Rennais ? Faut-il crier avec les loups ? Les nouvelles recrues ne démontrent pas en effet leurs talents. Guirassy a été transparent, Aguerd, peu rassurant et Doku, encore peu convaincant. Seul Gomis, moins talentueux que Mendy, semble être plus serein. Assurément, on en vient aujourd’hui à regretter les départs de Raphinha et surtout les absences de Camavinga ainsi que celle de Faitout Mouassa.

A l’exception du milieu de terrain, la défense prend l’eau et l’attaque n’arrive pas à marquer. En revanche restons confiants. Hier, au parc des Princes, les Rennais sont passés à travers. Ils étaient face à plus forts qu’eux. Ils peuvent toutefois espérer de jours meilleurs. Ils présentent un beau jeu, une envie de bien faire, mais ils doivent au plus vite retrouver de l’efficacité. Dans deux semaines, le prochain match contre Bordeaux sera important avec un retour de Niang ! Il faudra prendre trois points.

Feuille de match. 10e journée de Ligue 1 Uber Eats. Paris SG / Stade Rennais F.C. : 3-0. Samedi 7 novembre 2020 – 21h00. Parc des Princes (huis clos). Buts: Moise Kean (11’), Angel Di Maria (21’, 73’). Avertissements : Paris SG : Ander Herrera (jaune 4’), Colin Dagba (jaune 49’), Layvin Kurzawa (jaune 86’). La composition du Paris SG :Keylor Navas, Thilo Kehrer (Mitchel Bakker 36’), Marquinhos, Abdou Diallo, Layvin Kurzawa, Leandro Paredes, Idrissa Gueye (Rafinha 13’), Ander Herrera, Alessandro Florenzi (Colin Dagba 45’), Angel Di Maria, Moise Kean (Danilo Pereira 62’). Entraîneur : Thomas Tuchel. La composition du Stade Rennais F.C. : Alfred Gomis, Hamari Traoré, Damien Da Silva (c), Nayef Aguerd, Adrien Truffert, Steven Nzonzi, Benjamin Bourigeaud (Adrien Hunou 67’), James Léa Siliki (Clément Grenier 56’), Yann Gboho (Martin Terrier 56’), Jérémy Doku (Romain Del Castillo 79’), Serhou Guirassy. Crédit : capture d’écran. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire