CECI EST UN TEST 1
Actualités

JEUNE FILLE TUÉE LORS DE L’OPÉRATION ANTIDROGUE : DE LA COCAÏNE RETROUVÉE LE LONG DE LA ROUTE

test2

Le 7 septembre 2022, une jeune femme âgée de 22 ans a trouvé la mort à bord d’une Peugeot 208 sur une bretelle de la rocade Rennes (voir notre premier article et second article). Passagère, elle a reçu une balle dans la poitrine au moment où son compagnon, âgé de 26 ans, déjà connu des services de justice, tentait d’échapper aux policiers. 

« D’après l’autopsie de la victime, explique le procureur de la République, ce soir, Philippe Astruc, le décès résulte d’un traumatisme thoracique avec hémothorax droit majeur (accumulation de sang entre le poumon et la paroi thoracique). Le projectile a perforé le ventricule droit, le diaphragme, le foie et le poumon droit. » Toujours selon le procureur, les examens médico-légaux de son ami depuis gardé à vue ont « déterminé une incapacité totale de travail de 15 jours (la balle ayant traversé notamment son bras droit). » 

Depuis cette nuit, l’homme persiste dans son silence. Il n’a rien dit sur les 111 grammes de cocaïne (environ 90 € à la revente le gramme), récupérés à proximité des lieux le long de la bretelle d’accès. Pourtant, un representant des forces de l’ordre indique « avoir vu ce sachet être projeté depuis la Peugeot » à la suite de la première intervention d’un policier invitant, l’arme au poing, le conducteur à descendre de son véhicule. 

Cette injonction n’a d’ailleurs pas été suivie d’effet. « Le chauffeur ne devait pas obtempérer avant de redémarrer à vive allure et se diriger vers le policier qui devait tirer. Il s’encastrait alors dans les deux véhicules de police banalisés positionnés afin d’obstruer le passage. » La perquisition dans le véhicule Peugeot n’a pas apporté d’élément supplémentaire. En revanche, les dégâts constatés sur le véhicule Peugeot 208 et sur les véhicules de police attestent d’une cinétique importante au moment des chocs. 

Info + Le fonctionnaire de police (auteur du tir) s’est vu délivrer une incapacité totale de travail de deux jours.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire