CECI EST UN TEST 1
Actualités

UNE FEMME DE 22 ANS TUÉE LORS D’UNE OPÉRATION ANTIDROGUE

test2

Le long d’un mur couvert de tags de l’ancienne usine Standard Cooper (La Barre Thomas), ce mercredi 7 septembre 2022, vers 10 h, une dizaine de voitures est alignée à la queue leu leu sur le bord de la chaussée. D’un véhicule sort un policier avec une mallette. Mais impossible d’en apercevoir plus sur cette bretelle de la rocade. Derrière un dispositif de sécurité, les journalistes sont interdits d’aller plus loin. « Messieurs et mesdames, reculez, s’il vous plaît », explique un agent. 

A deux pas, des automobilistes venant de la route de Lorient se penchent pour observer la scène. Devant eux, le procureur de la République, Philippe Astruc, file vers le tribunal correctionnel. Il est dix heures. Plus tôt, dans la nuit de mardi à mercredi, vers 1 heure du matin, une jeune femme de 22 ans a été tuée lors d’une opération antidrogue, menée par la police judiciaire (informations données par RMC et France Info). Passagère, elle a reçu une balle dans la poitrine au moment où son conducteur, âgé de 26 ans, déjà connu des services de justice, tentait d’échapper aux policiers. 

D’après les premiers éléments de l’enquête, le chauffeur aurait foncé sur les forces de l’ordre, venues à bord de plusieurs véhicules de la BRI (brigade de recherches et d’intervention). « Un des fonctionnaires a été blessé au genou et au bras avant de tirer en direction de la voiture, touchant au bras le jeune homme de 26 ans », explique France Bleu. Pour l’heure, deux enquêtes sont menées, l’une pour refus d’obtempérer et l’autre pour le tir du policier, elle a été confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN). La circulation a été bloquée durant une bonne partie de la matinée, le temps des premières investigations. Plus d’infos dans la journée. 

Infos RIA : le policier blessé est Nantais et travaille pour la BRI. Les interventions de policiers venant d’une autre ville sont possibles dans le cadre d’un go fast (technique utilisée par les trafiquants pour importer des produits stupéfiants).

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire