18.8 C
Rennes
mardi 23 juillet 2024
AccueilActualitésINFIRMIERS LIBÉRAUX : "NOUS AVONS MIS EN PLACE DES TOURNÉES COVID"

INFIRMIERS LIBÉRAUX : « NOUS AVONS MIS EN PLACE DES TOURNÉES COVID »

« La première leçon à tirer de cette pandémie, c’est l’impréparation complète », explique Patrick Surtel, président de l’Ordre des infirmiers d’Ille-et-Vilaine et des Côtes d’Armor. « L’ordre des infirmiers a été appelé pour les premières réunions avec l’Agence régionale de Santé aux alentours du 15 mars. C’était très tard pour nous organiser. »

Heureusement, les infirmiers ont su faire face. « Des tournées Covid ont été créées par nos soins », confie-t-il. « Elles ont permis de séparer d’un côté la détection des malades et de l’autre les soins normaux de nos autres patients. Dans certaines zones, les déplacements pour le virus étaient plus nombreux et dans d’autres un peu moins. »  Avec les médecins, les infirmiers ont indéniablement uni leurs forces au quotidien. « Nous avons toujours eu l’habitude de travailler ensemble », explique le président. « Encore une fois, nous avons collaboré et réfléchi dans le même sens. »

              « On nous répétait : il n’y a pas de masques ! »

Visiblement, les fruits de leur collaboration ont été vite ressentis. « Ce qui a permis de juguler l’infection, c’est la création des centres de consultations dédiés dans toute la Bretagne avec des médecins et des infirmiers dédiés Covid-19. » Mais la crise ne fut pas simple à gérer. « Au début, nous n’avions pas de masques. Toutes les semaines, lors des grandes réunions de l’Agence régionale de santé, on nous répétait régulièrement : il n’y a pas de masques. Nous nous en sommes sortis grâce aux dentistes qui nous ont donné leurs protections et aux commerçants qui nous ont procuré des sur blouses. »

Mais les infirmiers ont fait front. « Ils n’ont pas l’habitude de se plaindre. Ils sont allés au combat pour soigner leurs patients et s’occuper de leurs maladies. Heureusement, nous avons depuis obtenu une dotation de masques (18 par semaine par infirmiers). » Avec le répit de la pandémie, les infirmiers veulent désormais faire le point. « Il est essentiel de tirer des conclusions de cette crise et de nous projeter dans l’avenir pour les prochaines épidémies. » Un grand questionnaire sera envoyé aux infirmières et aux hôpitaux pour connaître le nombre de soignants touchés, leur type de contamination,  les moyens de protection de leurs familles… « Toutes ces informations seront nécessaires pour assurer la meilleure des préventions dans le cadre d’une prochaine épidémie. »

La phrase du jour : au CHU de Rennes, fin mars, sur 61 soignants touchés par le Covid-19, 44 étaient des infirmiers et des aides-soignants.

Le chiffre du jour: 20 000 infirmiers en Bretagne, 9500 infirmiers dont 1500 libéraux en Ille-et-Vilaine.

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

LES PLUS BELLES ÉGLISES DE BRETAGNE

Comme chacun sait, la Bretagne est une terre pieuse. Elle est parsemée de belles églises, à l’intérieur desquelles des artistes ont voué leurs talents...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser