CECI EST UN TEST 1
Actualités

DIX ANS POUR DONNER UNE SECONDE VIE AU MANOIR DE BAUD : IL SERA UN LIEU FESTIF

test2

À deux pas de Cesson, le quartier de Baud-Chardonnet abrite de nouveaux immeubles, des commerces, des jardins ou des promenades. Mais non loin de ces édifices flambants neufs, il restait un beau et vieux manoir tout bonnement oublié. Pourtant, en 2013, dans les colonnes du journal local Ouest-France, la ville soutenait mordicus son engagement en faveur de sa restauration. « D’autres restaurations demeurent aujourd’hui à l’étude. Plusieurs éléments du patrimoine industriel actuellement en friche, comme le château d’eau et la demeure de Baud, seront restaurés. Ils préserveront la mémoire ouvrière de la plaine de Baud », soulignaient les responsables de la ville de Rennes.

Environ 90 concerts par an

Dix ans plus tard, ça y est ! Sur une surface de 3 500 m², le site regroupera un lieu de restauration, un bar, une salle de concerts et de spectacles et une brasserie artisanale. « Le bâtiment sera rénové » assure la ville dans un communiqué. Ce nouveau projet, intitulé « Born », sera porté par Ronan Le Furaut (Saint-Germain Immobilier) et Jean-Louis Serre (propriétaires à Rennes des établissements Le Hibou, La Piste, Le Saint-Germain, La Cavale, Bretone).

Grâce à Jean-Louis Serre et son équipe (ils ont retapé « avec talent » la maison Odorico), le manoir devra organiser 90 récitals, des spectacles-cinéma par an (soit 2 événements par semaine) pour une jauge de 400 personnes par soir. « Jean-Louis Serre et Ronan Le Furaut voulaient mettre en avant la scène locale en l’associant à des artistes à forte visibilité », convient la ville. « Il sera ouvert du mercredi au dimanche de 16 à 3 heures du matin, 250 jours par an. »

Mosaïque Odorico abîmée.

La toiture délabrée.

Au cœur d’un vaste jardin, les platanes à l’ouest seront conservés. Le figuier en partie effondré sera élagué pour lui donner une deuxième vie. « Les haies de résineux, au Nord et à l’Est seront remplacées progressivement, leur état sanitaire les condamnant. Le manoir sera accessible depuis le parc est de Baud via un cheminement arboré. »  Les travaux de la future brasserie devraient s’étaler de fin 2023 à fin 2024. La réhabilitation est programmée en 2025 et 2026. « Le manoir de Baud (ou de Boon, de Born) et la maison noble du Petit Baud qui se trouvait à côté appartiennent au Moyen Âge à l’abbaye de Saint-Melaine », explique le site Wiki-Rennes. Il est ensuite passé de main en main au sein de la noblesse rennaise jusqu’à Mathurin de Raguenel en 1844.  Le domaine revient ensuite à M. Clément en 1891, puis à la famille rennaise Jacquart pendant la période où est créée la zone industrielle. » La belle demeure a hébergé, dans les années 1950, un centre de formation accélérée. En 2016, il était la propriété des Rennais Lorans.

INFOS + : On attend toujours un vrai projet pour l’ancienne prison Jacques Cartier, l’ancien mess des Officiers (rue Saint-Melaine) et l’ancien rectorat (à côté de l’église Saint-Melaine). 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire