CECI EST UN TEST 1
Actualités

AU ROAZHON PARK : LE FRANCE-ALLEMAGNE DE 1982 REJOUÉ PAR L’ÉQUIPE DU PERFORMER MASSIMO FURLAN

test2

En 1982, la France était devant son petit écran pour la demi-finale de la coupe du monde. Elle espérait disputer la finale. Mais à Séville, les bleus prennent des… bleus contre les Allemands. L’un d’eux, Patrick Battiston, joueur intègre, est violemment percuté par le gardien adverse Harald Schumacher. Il sort sur une civière, accompagné par son ami Michel Platini, qui lui tient la main. En face de leur télé, les Français crient au scandale et pestent contre l’arbitre qui ne siffle pas. C’est le cauchemar de Séville !

Son lot d’injustice !

À l’autre bout de l’Europe, Le transistor à son oreille, l’artiste performer d’origine italienne, Massimo Furlan (nom d’un footballeur et entraîneur actuel d’Auxerre) n’en croit pas ses yeux. Il vit passionnément ce match et son lot d’injustice, d’incompréhension, de trahison et de moments flamboyants. L’Italien devient Français, le temps d’une rencontre. Quelques années plus tard, en 2006, dans le cadre du festival Quartier d’été, au parc des Princes, il rejoue à sa manière la partition de Platini. « Il était tout seul au milieu du stade, sans ballon, sans partenaire et sans adversaire, » se souvient Claude Guinard, directeur des Tombées de la Nuit. 

Enthousiasmé par cette performance, Claude Guinard, lui aussi fan de football, lui demande de venir à Rennes. Mais Massimo refuse poliment. Il privilégie d’autres rencontres aussi symboliques dans bien des pays (Belgique, Pologne). Mais c’était sans compter sur le pouvoir de persuasion des Tombées de la Nuit. Une première fois, Claude Guinard tente de l’inviter, lors de la coupe du monde féminine. « Malheureusement, la Fifa (Fédération internationale de football) posait trop de conditions. » 

La seconde tentative sera la bonne. Le 17 mai prochain, au Roazhon Park, Massimo fera escale à Rennes. Mais pour une fois, l’artiste ne figurera pas sur la feuille de match. Il n’enfilera pas le maillot, ni les chaussettes. Il a confié le soin de rejouer la rencontre à quatorze Rennais (sept hommes, sept femmes), après un « mercato » local. « Cette équipe improbable se livrera à une chorégraphie tout aussi improbable dans notre enceinte préférée, » s’amuse Claude Guinard. 

Des vieux transistors

Munis de transistors (800 sont prévus), les spectateurs écouteront le temps du match les commentaires en direct de Vincent Simonneaux et de Cyrille L’Helgoualch (ancien footballeur du Stade rennais). En lieu et place de Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, leurs propos seront assurément drolatiques, amusants, spontanés ! Ils accompagneront la soirée des fans rassemblés dans la tribune de Vilaine où les organisateurs ont programmé bien des surprises sur le terrain et durant les mi-temps. Le cauchemar de Séville, Massimo Furlan, Roazhon Park, 111, rue de Lorient. 35000 Rennes. Le 17 mai, à partir de 20 h.  Tarif de base : De 3 à 7 €. Pour plus de renseignements : https://www.lestombeesdelanuit.com

Maudit Battiston : La jeune femme qui devait jouer Patrick Battiston, le footballeur fauché par le gardien allemand, s’est cassé la clavicule ! Elle n’a pas réussi à vaincre le signe indien. Mais faute de remplaçant sur les bancs, l’équipe des Tombées de la Nuit a trouvé une solution miracle : une amie de la blessée. Souhaitons un prompt rétablissement à la « joueuse » qui sans nul doute aura le droit à un hommage sur la pelouse du Roazhon Park. Crédit photos : Benjamin Le Bellec.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire