CECI EST UN TEST 1
Brèves

DEUX FEMMES D’EXCEPTION : OCÉANE ET CAMILLE LUTTENT CONTRE LA PRÉCARITÉ MENSTRUELLE

Ecrit par Lisa Begouin
test2

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la préfecture de région a tenu à récompenser des femmes d’exception. Camille et Océane sont les deux lauréates bretonnes de la catégorie “Initiative territoriale”. Lycéennes engagées contre la précarité menstruelle, elles sont membres de l’association “Précarité Menstru’elles”. 

Jeunes et déjà militantes, Camille et Océane viennent en aide aux femmes se trouvant dans des situations précaires et  se battent pour l’accès à des protections hygiéniques respectueuses de l’environnement et du corps des femmes. Leur association a été créée en octobre 2019, sous l’impulsion de Daphné, lycéenne à Quimper. Depuis, Camille et Océane ont repris le flambeau pour défendre cette “précarité souvent mal connue”. “Rendre les protections gratuites et donc accessibles à toutes, c’est la dignité d’avoir une hygiène digne”, expliquent les jeunes filles.

Grâce aux dons, leur association a pu notamment récolter 1200 tampons. Les bénéficiaires sont des organismes comme la Croix Rouge ou Les Restos du Cœur où Camille et Océane rencontrent de nombreuses femmes en difficultés une fois par mois. “C’est leur donner une valeur que de penser à elles”, affirme Camille. Les lycéennes souhaitent désormais se battre pour d’autres causes, notamment en faveur des femmes plus âgées qui n’ont plus leurs menstruations mais souffrent de fuites urinaires. 

Philippe Maznec, en sa qualité de représentant du préfet, note l’importance des initiatives territoriales. “Il faut sensibiliser par la déconstruction des stéréotypes”, assure-t-il. 

Océane et Camille ont l’ambition de développer territorialement l’association. Elles souhaitent élargir leur cause aux territoires bretons, à Brest, notamment, où elles seront le 21 mars prochain. Elles évoquent aussi leur envie d’aller au-delà, dans un futur plus ou moins proche, en s’implantant à Paris et même jusqu’en Chine. A Rennes, 20 distributeurs de serviettes hygiéniques ont été installés dans des lycées à titre expérimental. La préfecture souhaite renforcer ces actions en prévoyant un budget de 5 millions d’euros pour 2021.

“.

 

 

 

A propos de l'auteur

Lisa Begouin

Laisser un commentaire