maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

COVID-19 : LE BILAN ET LES NOUVELLES MESURES

test2

A 17h30, ce 24 mars, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne par diagnostic biologique (PCR) depuis le 28 février est de 526, ainsi répartis : 185 personnes résidant dans le Morbihan, 127 personnes résidant dans le Finistère, 115 personnes résidant en Ille-et-Vilaine et 38 personnes résidant dans les Côtes d’Armor. “La stratégie de tests ciblés rend désormais l’indicateur du nombre de cas confirmés moins pertinent”, convient la préfecture. 

En Bretagne, 19 personnes ne résidant pas dans notre région ont été confirmés positifs.  42 autres patients ont fait l’objet de prélèvements biologiques dans les centres hospitaliers de Lorient, Morlaix, Pontivy, Saint-Malo, Rennes, Brest ou Quimper. Leurs lieux de résidence ne sont actuellement pas encore connus. Les hôpitaux bretons hospitalisent aujourd’hui 96 personnes, dont 31 en réanimation.  10 sont en hospitalisations en soins de suite et réadaptation et 1 en service d’urgences. Au CHU de Rennes, 24 patients sont hospitalisés en réanimation médicale et 17 en hospitalisation conventionnelle. 25 décès sont  à déplorer dans le cadre des prises en charge hospitalière.

 

               Transfert de six patients du Haut-Rhin atteints du Covid-19 en Bretagne

Face à la saturation des unités de réanimation du Haut-Rhin, six patients atteints du Covid-19 ont été transférés par avion militaire de Mulhouse en Bretagne. Ils ont été accueillis ce mardi dans les services de réanimation du Finistère : quatre patients au CHU de Brest et deux au Centre hospitalier de Quimper. “Cette opération est organisée avec le service de santé des armées à travers le dispositif Morphée”, explique la préfecture. Les unités de réanimation bretonnes pourraient être à nouveau sollicitées au cours des prochains jours pour accueillir des patients issus de régions dont les capacités en réanimation sont saturées.”

Plusieurs essais cliniques, sur la chloroquine et plus particulièrement l’hydroxychloroquine, ainsi que d’autres molécules, sont actuellement en cours. “Les autorités de santé sont en attente de résultats consolidés et robustes pour recommander un traitement évalué cliniquement, efficace et sûr pour le patient. A ce stade, les études qui ont été conduites n’ont pas un niveau de preuves et une méthodologie suffisantes pour recommander l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour tous les patients infectés a Coronavirus.”

Pour répondre aux besoins des établissements dans la lutte contre l’épidémie, l’ARS Bretagne va mettre à disposition une plateforme numérique permettant à des étudiants, professionnels actifs ou retraités de venir en renfort des établissements de santé et médicosociaux qui pourront exprimer leurs besoins et avoir accès à leurs profils afin de les mobiliser. Cette plateforme sera prochainement disponible en Bretagne.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire