CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

COVID-19 : DES DÉPISTAGES MASSIFS EN MAYENNE ET DANS LES CÔTES D’ARMOR

test2

En Bretagne, le 7 juillet dernier, seulement deux patients Covid 19 étaient en réanimation et 77 dans d’autres modes d’hospitalisation (-3 depuis le vendredi 3 juillet 2020). En Ille-et-Vilaine, seulement une personne avait été testée positive depuis le 3 juillet dernier. Malgré ses bons résultats, le non-respect des règles de distanciation fait craindre le retour du virus et de l’épidémie.

“En Mayenne, deux personnes ont été hospitalisées en réanimation, ces derniers jours”, nous expliquait une source officielle, hier soir. “Nous n’avions pas vu cela depuis quelques temps.” Dans ce département (limitrophe du département d’Ille-et-Vilaine), six clusters sont dénombrés : quatre à Laval et deux autres à Craon et Château-Gontier (80 personnes testées positives et cinquante cas pour 100 000 habitants).

63 000 assurés concernés

Pour lutter contre le risque de propagation du virus, les autorités invitent 60 000 habitants à se faire dépister à Laval et Lhuisserie. Elles testeront par la suite le reste du département. Dans les Côtes d’Armor, l’Agence régionale de Santé de Bretagne annonce le lancement d’une opération de dépistage par l’envoi de “bons” dans cinq communes des Côtes d’Armor.

“Cette expérimentation s’inscrit dans une démarche plus globale d’élargissement des dépistages et du repérage des cas asymptomatiques. L’objectif est de s’assurer qu’il n’existe pas de circulation non connue du virus”, explique l’agence. Les cinq communes sont Saint-Brieuc, Yffiniac, Ploufragan, Langueux et Trégueux, représentant 63 000 bénéficiaires.

Cette campagne s’organise sur la base du volontariat avec l’envoi de “bons”durant le mois juillet, par mail ou courrier à l’ensemble des assurés du régime général de l’Assurance maladie et de la Mutualité sociale agricole des communes concernées. “Les porteurs de ces “bons”, même s’ils n’ont pas de symptômes, pourront bénéficier gratuitement et sans avance de frais de ces deux tests dans le laboratoire de leur choix après avoir au préalable pris rendez-vous par téléphone ou internet. Dans ce cadre, des laboratoires de proximité sur le territoire se sont mobilisés pour accompagner cette campagne de dépistage.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire