CECI EST UN TEST 1
Archives Patrimoine

RUE DE L’ALMA : L’OEUVRE DE KONING FAIT DEBAT

test2

Bertrand Plouvier, élu de l’opposition municipale, n’est pas contre l’Art, mais contre l’installation d’une oeuvre d’art de l’artiste hollandais Krijn de Koning, rue de l’Alma.

Mais gare aux amalgames, le conseiller ne reproche pas à la ville la qualité de l’œuvre. Il regrette seulement la méthode (et également le prix de l’acquisition, soit 205 422 euros). « Ce marché a été conclu en catimini sans l’avis des habitants et du conseil de quartier. Idéalement, il aurait peut-être été opportun aux élèves des Beaux-Arts de Rennes de participer à la réalisation de ce projet. »

Un mobilier urbain unique et original

Elu de la majorité municipale, en charge de la culture, Benoit Careil a légitimé le choix de la ville lundi dernier, lors du conseil municipal. « Nous voulions proposer aux Rennais un mobilier urbain original et unique. » A la place de simples bancs prévus à l’origine le long de la rue, ses services voulaient de l’originalité. Ils désiraient de l’exceptionnel. Ils ne souhaitaient pas acheter des ouvrages sur simple catalogue et sans ambition artistique !

A commande publique exceptionnelle, la ville a retenu quatre candidats parmi trente-huit artistes. «Ceux-ci ont chacun travaillé sur un projet et nous en avons au final sélectionné un. » Aujourd’hui, la municipalité n’est pas peu fière de son choix artistiques. « Nous soutenons le travail des artistes locaux à travers un dispositif d’aides ciblées. Mais personne ne comprendrait que la capitale de la Bretagne ferme les appels à projets à l’imaginaire des artistes du reste du monde !»

Benoit Careil fait toutefois crédit à la critique de Bertrand Plouvier sur l’absence de concertation. « Nous devrons étudier à l’avenir les modalités pour que les riverains puissent intégrer les comités artistiques aux côtés des élus, des conseillers aux arts plastiques et des représentants des services concernés. Nous pourrions envisager un tirage au sort parmi les volontaires comme on le fait dans d’autres instances consultatives. Je prends donc acte Monsieur Plouvier des reproches que je prends comme des recommandations et je me réjouis de votre engagement pour la démocratie participative ! »

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire