CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

VIOLENCES EN MARGE DE RENNES-NANTES : TROIS SUPPORTERS DÉFÉRÉS DEVANT LA JUSTICE

test2

Le 22 août 2021, de violentes altercations éclataient en marge du match de football Rennes-Nantes qui se déroulait au Roazhon Park. “A cette occasion, un agent de sécurité du Stade Rennais était agressé (notamment par le jet d’une barrière) par plusieurs personnes”, explique le procureur de la République, Philippe Astruc. “Il se voyait délivrer une incapacité totale de travail de 2 jours. Un fonctionnaire de police était également bousculé, sans toutefois être blessé.”

Après ces violences, une enquête était confiée à la Sûreté départementale de Rennes. Elle permettait d’identifier les auteurs de ces violences.”Le 15 septembre 2021, un premier individu, âgé de 28 ans, déjà condamné pour des faits de violences, et demeurant dans le département de la Manche, était interpellé et placé en garde à vue pour les violences exercées sur l’agent de sécurité.” Le 20 septembre 2021, un second individu, âgé de 22 ans et domicilié à Rennes, était lui aussi placé en garde à vue pour les mêmes faits. A l’issue de leur garde à vue, tous deux étaient déférés au parquet de Rennes et sont convoqués à l’audience du 16 mars 2022 pour violences sur une personne chargée d’une mission de service public lors d’une manifestation sportive.”Dans l’attente, ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction de paraître au Roazhon Park et aux abords. Ils ont l’obligation de se présenter aux services de police les soirs de match.”

S’agissant des violences exercées sur un fonctionnaire de police, un individu, âgé de 31 ans et domicilié à Rennes, a été placé en garde à vue le 20 septembre 2021 et a reconnu les faits. A l’issue de sa garde à vue, il a été déféré au parquet dans le cadre d’une mesure de composition pénale, comportant l’obligation d’accomplir un stage de citoyenneté et l’interdiction de paraître au Roazhon Park et aux abords. “Les violences exercées lors des manifestations sportives font l’objet d’une attention particulière de la justice. Tout nouveau fait de violence commis dans ce cadre fera également l’objet de mesures d’éloignement des enceintes sportives, sans oublier les autres sanctions, y compris les plus fermes,L’évolution positive de la crise sanitaire a permis de retrouver le plaisir de se rendre dans les stades, mais cela doit s’accompagner de l’esprit de responsabilité qui prévaut très largement habituellement dans cette enceinte.”

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire