"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

UNE NUIT SANS LUMIÈRE

Organisée le samedi 13 octobre 2018, le Jour de la nuit est une opération nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse et à la protection du ciel étoilé. Au cours du week-end, la Ville de Rennes prendra part à cette dixième édition par l’extinction de l’éclairage permanent d’une trentaine de sites : monuments, places, rues et parcs.

Mais la ville n’aurait pas attendu cette soirée pour réduire sa consommation d’énergie lumineuse ! “Dans le cadre du Sdal (Schéma directeur d’aménagement lumière), la Ville de Rennes s’est engagée à réduire sa facture de 20 %, dont celle de l’éclairage public”, explique la municipalité dans un communiqué publié sur sur son site Internet. “À ce jour, 5 025 points lumineux représentant environ 20 % des candélabres de la Ville de Rennes sont éteints au cœur de la nuit (de 1 h à 5 h du dimanche soir au jeudi matin et de 2 h à 5 h du jeudi soir au dimanche matin). Ces points lumineux sont situés dans les zones d’activités (ZA), les zones industrielles (ZI) et secteurs résidentiels (maisons individuelles et petits collectifs)”, ajoute la municipalité.

Depuis 2015, la Ville de Rennes a installé des luminaires à faible consommation de type LED. “L’utilisation de ces produits permet d’avoir une lumière dirigée de façon précise sur l’espace public et évite d’envoyer la lumière dans les jardins. L’économie réalisée par rapport à l’existant est de l’ordre de 60 % en moyenne.” Sur les axes éclairés, l’action est portée sur le niveau d’éclairement qui se définit en fonction de la vitesse des automobiles, des conflits entre usagers et de la difficulté de navigation. “Au milieu de la nuit ces différents facteurs diminuent. Il est ainsi possible de réduire le niveau d’éclairement (grande souplesse de l’éclairage LED sur le niveau d’éclairement) et ainsi réaliser des économies importantes et maintenir un niveau de service de qualité.”

Dans les cheminements piétons, un travail a été mené sur la détection automatique. “Ce dispositif permet de mettre l’éclairage en veille en tempsnormal (de l’ordre de 20 %) pour permettre un balisage, et de le monter à 100 % lorsqu’il y a une détection. Ce dispositif est notamment installéparc du Berry, allée Alfred Jarry, promenade Marc Elder et dans le quartier de Villejean.”

Sites et bâtiments dont les éclairages publics seront éteints durant la nuit du 14 au 15 octobre : place de la Communauté (les grands mâts et les projecteurs) ; square Hyacinthe Lorette (les projecteurs) ; place du Champ Jacquet (les projecteurs) ; place du Parlement de Bretagne (les projecteurs) ; place Jeanne d’Arc (les projecteurs) ; place de la République (les bibliothèques végétales, les bancs et les bacs à arbres) ; place Georges Bernanos (les projecteurs)  les Colonnes Beauregard (éclairage) ; place Albert Bayet (les projecteurs) ; pont de la mission (les projecteurs) ; l’Hôtel de Ville ; l’Opéra ; le Palais Saint-Georges ; l’église Notre Dame ; la halle Martenot ; la Maison de Suède ; la Maison verte ; le pôle associatif de la Marbaudais ; l’écluse Moulin du Comte et la roue à eaux ; le dôme du cimetière Nord.

Sites dont les éclairages publics seront éteints durant les nuits du 12 au 13, du13 au 14 et du 14 au 15octobre:  esplanade Général de Gaulle (les projecteurs scéniques) ; Maison de Suède (la partie raccordée sur l’éclairage public) ; Maison verte (la partie raccordée sur l’éclairage public) ; abords du pôle associatif de la Marbaudais ;  illumination de la tour Sarah Bernhardt.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire