CECI EST UN TEST 1
Actualités

ULTRAS TENSIONS

test2

Les autorités le craignaient. Elles n’ont pas évité les débordements. Vers 20 heures, place Sainte-Anne, ce dimanche 24 avril 2022, des jeunes par dizaines se sont rassemblées en dépit de l’interdiction préfectorale de manifester. Aux cris de « tout le monde déteste la police » et de slogans « anti-Macron », ils ont harcelé les forces de l’ordre durant quelques minutes. Mais très vite, ils ont été repoussés vers le théâtre du Vieux de Saint-Étienne, où des ultras ont monté une barricade et y ont mis le feu. Malgré l’étroitesse du lieu, les gendarmes et les policiers ont réussi à les déloger en jetant des grenades lacrymogènes. Puis, au moment où les pompiers éteignaient l’incendie devant le Papier timbré, les opposants se retrouvaient à nouveau devant les cordons de CRS dans la rue Legreverand où des poubelles ont été brûlées sous les yeux des voisins médusés. À 22 h, les hommes en tenue avaient écarté les manifestants vers les prairies Saint-Martin où l’on entendait l’internationale au loin. Il y a une semaine, des affrontements s’étaient déroulés dans les rues du centre-ville (voir notre article).

Crédit photos : Frédéric Rougeot et Jean-Christophe Collet.

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire