maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Sport

TOUR DE FRANCE : LES MILITANTS ÉCOLOGISTES RENNAIS PERSISTENT ET SIGNENT

test2

Depuis leur refus d’accueillir le Tour de France, les élus écologistes rennais sont pointés du doigt dans la presse par d’anciens coureurs cyclistes et des élus de tous bords (Les Républicains et En Marche). Ils n’ont jamais autant été à la une de l’actualité. Face à une telle pression médiatique, on aurait imaginé un communiqué de presse de la maire de Rennes pour les soutenir. Que nenni ! Ce sont les militants écologistes eux-mêmes qui viennent en soutien de leurs adjoints et conseillers municipaux…. “Oui, le Tour de France mérite que l’on porte sur lui un regard critique !”, déclarent-ils dans un communiqué envoyé à notre rédaction.

Le respect de l’argent public

“En cette période toute particulière de crise sanitaire, expliquent-ils, les villes, départements ou régions sont parfaitement en droit de s’interroger sur l’opportunité d’accueillir le Tour, comme tout autres grands événements d’ailleurs. Cette crise rend en effet tous les grands rassemblements très incertains. Elle entraîne une crise économique et sociale très forte qui mobilise des moyens publics inégalés avec des impacts très importants sur les finances locales. Aussi, l’argent public devient d’autant plus précieux qu’il devra, de notre point de vue, soutenir avant tout les plus fragiles, les entreprises locales, les acteurs culturels locaux.”

En clair, ils refusent le Tour de France pour une question d’argent. “Loin d’être ” gratuit” comme on a pu le lire, il coûte très cher en argent public. Il coûte aussi très cher sur le plan environnemental comme l’ont dénoncé encore récemment des associations et députés. Le tout pour des retombées économiques relativement modestes, car très ponctuelles. Il n’y a aussi aucune corrélation entre l’accueil du Tour et le développement des déplacements vélo au quotidien que nous sommes les premiers à défendre.”

Pas d’insultes

Au-delà de la question d’argent, les militants écologistes soutiennent « “politiquement” leurs élus. “Les collectivités sont aussi en droit de considérer que l’accueil d’un événement peut être positif un moment donné et ne pas l’être à un autre moment. C’est d’ailleurs le cas de Copenhague qui n’a pas souhaité accueillir le Tour de France en 2021. De la même façon, à l’échelle de la Bretagne, ce qui est bon pour Brest en 2021, ne l’est pas forcément pour Rennes ou Nantes. Là aussi, c’est bien aux élus locaux et aux habitants d’en décider.”

“Alors oui, on peut aimer le Tour, avoir envie qu’il passe dans sa ville, sans pour autant estimer que son coût élevé soit une priorité du moment”, ajoutent-ils. “Les élus locaux doivent pouvoir en décider sereinement, sans injonction, sans chantage à l’emploi, sans avoir à subir de charges médiatiques, sans insultes.” Les militants d’EELV affirment aujourd’hui leur soutien aux élus rennais et en particulier à Valérie Faucheux qui subit insultes et caricatures simplement parce qu’elle a défendu une opinion.”Nous sommes heureux de voir que leurs élus refusent les décisions toutes faites. C’est bien là la condition pour construire ” le monde d’après”. Et c’est bien là la mission qui leur a été confiée.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire