CECI EST UN TEST 1
Actualités

TEUFEUR INCARCÉRÉ CE SOIR : LE TÉMOIGNAGE DE SON AMI D’ENFANCE

test2

L’un des organisateurs de la rave de Lieuron, chauffeur routier de son état, âgé de 22 ans, a été mis en examen cet après-midi sous différentes qualifications (1). Suivant les réquisitions du parquet, il a été placé par le Juge des libertés et de la détention en détention provisoire. “L’enquête va donc se poursuivre sous l’autorité des deux juges indépendants pour identifier les autres organisateurs de ce rassemblement et rechercher les auteurs des violences commises le 31 décembre 2020 contre les gendarmes”, confie Philippe Astruc, procureur de la République. Mais à l’heure de cette incarcération, son ami d’enfance a tenu à témoigner. “Je ne suis pas allé à cette rave”, explique-t-il. ” Je ne suis au courant de rien et je ne connais pas les organisateurs. Mais j’ai su par les proches que mon ami d’enfance a été interpellé et incarcéré comme organisateur.”

Depuis tout petit, il côtoie son ami. “Je ne comprends pas le portrait qui est fait de lui. Il ne reflète pas la personne que je connais ! Il a toujours été généreux, responsable et sans histoire. À la suite de son diplôme, il a travaillé sans attendre. Il n’a pas hésité à quitter sa famille pour entamer sa carrière professionnelle aux quatre coins de la France. Il est jeune. Il  n’a jamais été au chômage ou alors très peu de temps. Il s’est inséré dans la société. Bien sûr, cela n’a pas été responsable de se rendre à Lieuron, mais ce n’est pas une raison pour le blâmer de la sorte. Ce dont j’ai peur, c’est qu’on fasse le procès de la free party et non celui de mon ami qui a voulu aller danser. Je ne veux pas que les gens le voient comme un “teufeur de base”. Depuis, son ami d’enfance n’a plus de nouvelles. “Je suis par les médias ce qu’il lui arrive. Mais je suis persuadé qu’il n’est certainement pas l’un des organisateurs principaux. À son âge, on n’organise pas un évènement comme cela.”

(1) les qualifications : organisation d’un rassemblement musical festif sans déclaration préalable, dégradation du bien d’autrui avec entrée par effraction, mise en danger de la vie d’autrui, ouverture d’un débit de boisson sans déclaration préalable, exécution d’un travail dissimulé et aide à l’usage de stupéfiants.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire