9.1 C
Rennes
dimanche 21 avril 2024
AccueilActualitésSOUVENIRS MILANAIS : LES « BADS ET GOODS TRIPS » DES SUPPORTERS 

SOUVENIRS MILANAIS : LES « BADS ET GOODS TRIPS » DES SUPPORTERS 

Les esprits chagrins ne peuvent pas comprendre. Ils ne peuvent pas comprendre ce qui pousse des milliers de gens à quitter la capitale bretonne pour voir un match de foot à l’autre bout de l’Europe. Il n’y a peut-être rien à comprendre ! Il y a peut-être juste à apprécier la passion, l’engagement, l’amour du ballon rond. Ce 15 février, environ 10 000 supporters rennais sont partis le cœur léger à Milan pour soutenir leur équipe. Ils ont défilé en cortège vers le stade de San Siro (voir notre article). Ils ont festoyé jusqu’au bout de la nuit dans les bars milanais. Ils ont joué aux palets sur la place du Duomo, découvert la gastronomie culinaire et les monuments. Ils ont enfin chanté « qui ne saute pas n’est pas rennais », devant la « Scala » et ont dégusté un « spritz » à la Terrazza aperol ou le long du canal.

En revenant de leur virée milanaise, la défaite était oubliée, bien oubliée. Les Rennais préféraient repasser en boucle leur excursion en terre italienne. Ils revivaient les vivats du San Siro, les longues nuits dans les boîtes où le « just can’t get enough » enflammait le dance floor. Elle était loin la débâcle rennaise. Beaucoup enfouissaient dans les limbes de leurs mémoires cette déroute milanaise sur le score de 3 à 0. Ils aimaient mieux se souvenir de leurs nombreuses épopées, bonnes ou mauvaises. Ils se racontaient longtemps leurs anecdotes et parfois leurs dé…boires  ! L’un est tombé d’un arbre, heureusement, sans gravité.

«Il est vivant, il est vivant ! , chantaient d’ailleurs ses copains, après la chute !

Un autre a plongé la tête première dans une piscine milanaise sans fond. Il en est ressorti avec un gros pansement. « On n’avait pas de douche dans notre chambre, » expliquait un de ses camarades. « C’était le seul moyen de se laver… » Ici où là, ils ont été nombreux à conter les « exploits » de nos supporters. Ils relataient notamment les péripéties de l’un d’eux à la « scoumoune tenace ». « Son vol a été annulé au dernier moment. Il a pris le bus pour venir jusqu’à Milan où son Airbnb a été tout simplement supprimé ! »

Certains ont été toutefois moins malchanceux. Ils ont retrouvé leurs « potes » (voir le tweet, ci-dessous) et parfois leur carte d’identité à l’hôtel Rosa Grand où était logée la direction du Stade rennais. D’autres ont été arrosés par une gardienne d’un immeuble, après avoir arrosé eux-mêmes… ses plantes. Bref, vous l’aurez compris ! Les Rennais ont vécu une migration insolite et bon enfant, mais surtout festive, saluée par tous les journaux italiens. Le spectacle était souvent dans la rue, à défaut de l’être dans le stade. «On est chez nous,» criaient-ils dans les rues et le stade de Milan. Ils sont revenus chez nous sans trop de bobos !

Lors du cortège.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UNE BELLE VICTOIRE DE PRESTIGE

Au cœur d’une journée ensoleillée à la Beaujoire, ce 20 avril, les Rennais ont retrouvé le sourire, lors de ce derby contre Nantes. Ils ont...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser