Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

SOUS LE CRACHIN BRETON !

test2

D’un côté, les manifestants de la Manif pour tous opposés au projet de loi bioéthique, de l’autre, les contre-manifestants et au milieu les forces de l’ordre. Ce samedi 30 janvier 2021, esplanade du Général de Gaulle, c’était un énième jour de manif à Rennes. Mais pour une fois, pas de casse à l’exception d’un restaurant entièrement recouvert de peintures ! En revanche, il y eut de nombreuses échauffourées. 

Durant deux heures, ce fut le jeu du chat et de la souris ! Le canon à eau faisait régulièrement reculer les plus récalcitrants, qui, derrière plusieurs banderoles et cachés sous des parapluies, revenaient à la charge et jetaient des projectiles contre les gendarmes. Parfois, des bombes lacrymogènes étaient lancées pour disperser la foule sous les yeux des passants interloqués, comme venus au spectacle. 

Dans le même temps, les hommes et les femmes de la Manif pour tous distillaient en continu un flot de slogan contre la gestation pour autrui ou contre la procréation médicalement assistée. Protégés par des gros bras, ils agitaient des drapeaux verts en réplique aux drapeaux multicolores des “pros” LGBT (Lesbien, gay, bisexuels et transgenres). Mais après deux heures de tension, chacun s’en allait de son côté, à l’exception de quelques jeunes évacués manu-militari par les forces de l’ordre.

Les représentants de l’ordre ont interpellé trois manifestants pour violences sur agents dépositaires de l’autorité publique, rébellion, outrage et jets de projectiles. En fin de matinée, esplanade du Général de Gaulle, une manifestation contre le projet de loi Sécurité Globale s’est déroulée dans le calme. D’autres rassemblements pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire