CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

SEPT MILITAIRES D’ÉLITE JUGÉS POUR HOMICIDE INVOLONTAIRE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

test2

Jallal Hami était un élève de première année de l’école Saint-Cyr. Il était un “bazar” comme on le dit dans le jargon militaire. Comme l’un des ex-élèves de son établissement, le Général de Gaulle himself, il espérait sans doute une longue carrière.  Mais en 2012, fin octobre, il se noyait dans une mare boueuse de 9 degrés, lors d’une nuit rituelle dit de “bahutage” sur le terrain militaire de Coëtquidan et sous la musique des Walkyries de Wagner. Il passait de vie à trépas en portant treillis, rangers, casque lourd et sa croix devant ses officiers.

Pourtant, lors de la 1ère partie de l’épreuve, des difficultés avaient déjà été signalées. Mais que nenni ! Chez les militaires, on doit toujours sortir la tête de l’eau…Rien ne doit arrêter la bonne marche du régiment au risque de se retrouver devant le tribunal pour homicide involontaire. Cinq élèves-officiers âgés de 28 à 31 ans de la prestigieuse école sont désormais jugés cette semaine devant le tribunal correctionnel de Rennes en compagnie de la hiérarchie de l’école de l’époque : le général Francis Chanson, 58 ans, et l’ancien chef de bataillon (commandant) Hervé Wallerand.  Le procès doit s’achever vendredi. Les prévenus devront expliquer pourquoi leur camarade est mort.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire