CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 50 % DES ACCIDENTÉS SONT DES AUTOMOBILISTES

test2

Depuis l’année 2003, le nombre d’accidents oscille entre 339 et 472 par an malgré de nombreux aménagements routiers et de travaux de sécurisation dans la ville de Rennes. On est toutefois heureusement bien loin des moyennes dramatiques connues avant les années 2000 où en 1996 nous avions près de 766 accidents et 803 en 1983.

Mais le observateurs éclairés s’interrogent encore et encore. Ils ont du mal à comprendre pourquoi les accidents ne baissent pas de manière drastique depuis dix ans et pourquoi les victimes restent en 2016 et 2017 plus nombreuses que dans les années 2012 et 2013. “C’est étonnant”, affirme l’un d’eux. “Les aménagements devraient apaiser les comportements. Mais c’est le contraire qui se passe. A croire que les automobilistes passablement énervés prennent des risques inconsidérés sur les seules portions roulantes…” 

Aussi étonnante est la part des automobilistes parmi les victimes des accidents de la route (50 % des accidentés). Depuis 2014, celle-ci augmente considérablement. “Tout comme dans les années 2004-2005, nous sommes à 250 victimes par an.” Mais à Rennes, on s’occupe de la sécurité des piétons et des cyclistes (à juste titre d’ailleurs) même si la part des victimes reste heureusement dans ces deux catégories sensiblement la même depuis plus de dix ans. Seule note positive, les motards et pilote de scooters subissent moins d’accident qu’il y a dix ans. 

En 2017, quatre personnes ont été tuées (deux motards, un piéton et un conducteur). Leur nombre est heureusement moins important qu’en 2016.  Contre les accidents, la ville poursuit des opérations de prévention à destination des enfants, collégiens et lycéens (et des opérations de sanctions à l’égard des plus âgés !). En parallèle, la Ville de Rennes continue d’investir dans les infrastructures routières. “En 2018, une enveloppe de 450 000 € est consacrée à la réalisation d’onze opérations d’aménagement visant à sécuriser la circulation des cyclistes et des piétons et à limiter la vitesse de circulation des véhicules motorisés.”

Un objectif à 30 km/h : la Ville a fixé l’objectif de transformer 80 % de l’espace de circulation de Rennes en zone apaisée à l’horizon 2020. Cette année, le programme des aménagements vélos prévoit l’aménagement d’une piste cyclable bidirectionnelle place de Bretagne, l’aménagement du bd de Verdun, de la section sud du bd de la Tour d’Auvergne ainsi que la poursuite des aménagements rue de Nantes, sur le boulevard de la Duchesse Anne, le boulevard F. Roosevelt, la rue d’Alsace et la rue de Fougères. 

Les aménagements routiers les + importants : Avenue Génal Patton, avenue du Canada, rue de Nantes, rue de Paris (école maternelle Duchesse Anne). Pour avoir la position officielle de la ville : http://www.presse.metropole.rennes.fr/upload/espace/1/pj/3969_2774_Securite_routiere_depliant_programme.pdf

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire