Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

OPÉRATION DEUX-ROUES PONT PASTEUR : DES AMENDES POUR VACCINER LES RÉCALCITRANTS !

test2

“Nous avons des gens responsables et d’autres qui le sont moins !”, explique le commandant Renaud Moal, en charge de l’opération de sensibilisation des cyclistes rennais sur le pont Pasteur, ce 25 septembre 2020. Entre chien et loup, difficile ce matin d’apercevoir la dame et le lycéen sur son vélo, faute d’éclairage. “Ils n’ont tout bonnement pas de feux. Cela va leur coûter 90 euros à condition de payer de suite”, précise un policier rennais.

 

Inconscience totale

Mobilisés, les vingt policiers de la compagnie départementale d’intervention, de la brigade de contrôle technique terrestre et de la formation des motocyclistes étaient sur le terrain, tôt ce matin. Ils ont contrôlé l’éclairage et les freins, verbalisé le port d’oreillettes, la circulation sur les trottoirs et l’utilisation des téléphones portables.” Près d’une centaine de cyclistes ont été contrôlés”, confie le commandant Yannick Trotoux. “43 infractions ont été constatées dont 28 défauts d’éclairage (90 euros l’amende).”

Le pont Pasteur n’avait pas été choisi par hasard. “Il est à la croisée de nombreux axes de circulation dont un nouvel aménagement cyclable et proche d’un établissement scolaire où nous avons encore hier constaté un vélo sans frein…”, ajoute Renaud Moal. “C’est de l’inconscience totale !”, ajoute-t-il  Devant la recrudescence des aménagements cyclistes dans notre bonne ville, la police tient à rester vigilante pour la sécurité de tous. “Beaucoup étaient automobilistes. Ils sont aujourd’hui à vélo mais ils ont toutefois gardé un comportement d’automobilistes en voulant se rendre le plus vite possible d’un point A un point B. Ils montent sur les trottoirs et prennent parfois des risques. Les gens doivent adapter leur comportement à leur nouveau mode de transport.” Ces contrôles risquent de se renouveler la nuit et parfois le jour. “Les cyclistes doivent s’attendre à des contrôles à n’importe quelle heure de la journée et dans n’importe quel endroit”, convient le commandant de police Renaud Moal.

Chiffre du jour: Depuis le début de l’année, 49 cycles sont impliqués dans des accidents de circulation dont 39 avec des voitures.

La phrase du jour : “Que l’on rende la ville cyclable, c’est une chose ; que l’on fasse trop vite sans accompagnement, ce n’est pas forcément une bonne chose. Nous risquons une hausse des accidents si l’on n’accompagne pas les cyclistes. Il faut les former et nous sommes là pour ça !”, confie Renaud Moal.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire