"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

NATHALIE APPÉRÉ : 200 JOURS POUR RETROUVER SON SIÈGE

Napoléon avait mis 100 jours pour reprendre le pouvoir ! Nathalie Appéré se donne 200 jours pour retrouver son fauteuil de maire. Mais pour une fois pas d’étiquette politique…notre édile, encartée PS il ya quelques années, part sans ! Elle veut éviter d’être cataloguée socialiste et donc d’être associée à une image de “loosers”, depuis la débâcle présidentielle du Parti Socialiste. Ce qui est politiquement avisé…

                                               Un désir de rassemblement

Comme ses principaux rivaux (Carole Gandon et Pierre Breteau), Nathalie Appéré veut rassembler des citoyens et des citoyennes. Elle veut en 200 jours “battre campagne, faire émerger un projet écologique et solidaire (sujet tendance aujourd’hui), échanger et construire avec les Rennaises et les Rennais des propositions pour une ville durable et du bon vivre ensemble.” A défaut d’apparaître aux côtés des vieux caciques socialistes, Nathalie Appéré a pris soin de partir avec des jeunes Rennais et des Rennaises “d’horizons et d’opinions différents”. Mais à regarder de plus près le site 200 jours pour Rennes, les six compagnons de route “jamais engagés politiquement”, ont un profil bien comme il faut. L’un est architecte, l’autre directrice d’association et les quatre autres : livreuse, responsable unité psychiatrique, chargé d’agriculture et enseignante. 

Sans remettre en question leurs compétences, leurs engagements et leur volonté (là n’est pas notre propos), on est quand même bien loin du Rennes multicolore et multigénérationnel d’aujourd’hui et aussi bien loin du monde ouvrier, cher à Jean Jaurès. Mais que l’on se rassure, la liste présentée par Nathalie Appéré dans quelques semaines devrait corriger le tir, sans aucun doute. En attendant, nous sommes à l’heure des promesses.  “Nous n’avons jamais été élu.e.s ni engagé.e.s dans des partis politiques traditionnels. Si nous avons décidé aujourd’hui de franchir le pas, c’est parce que nous pensons, avec Nathalie Appéré, que Rennes n’est pas une ville comme une autre. Elle doit préserver cette singularité tout en continuant à se réinventer. Nous vous proposons de participer à une réflexion d’une ampleur inédite : 200 jours de rencontres, de dialogue, de débats de fond et de production d’idées”, expliquent les six compagnons. 

                                       Pour construire ensemble

Dans les prochains mois, chacun pourra apporter sa pierre à l’édifice dans des ateliers (programme sur leur site). “Nous aurons 200 jours pour rassembler, au-delà des appartenances partisanes, celles et ceux qui sont prêts à donner un peu de leur temps à leur ville, une soirée ou un après-midi, et qui se reconnaissent dans ses valeurs de justice, de cohésion, de partage et de bienveillance.” Seul regret, nulle part n’apparait sur leur site les grands sujets locaux : la mobilité, l’urbanisme et la sécurité. On est en revanche “un peu” dans l’apologie de l’action de Nathalie Appéré (budget participatif, lutte contre les inégalités) et beaucoup dans des sujets généraux comme les six compagnons l’écrivent si bien : “Les enjeux sont considérables. L’urgence climatique, la crise sociale que notre pays traverse, la résignation et le rejet qui gagnent une partie de la société demandent de nouvelles réponses. À l’échelle de notre ville, nous pouvons les construire ensemble et dessiner pour Rennes un nouvel horizon commun, juste, durable et citoyen.” Espérons seulement que le sujets locaux soient un tout petit abordés…

On a retrouvé les socialistes ! Sébastien Sémeril, adjoint au maire de l’urbanisme, devrait être le directeur de campagne et Marc Hervé, lui même adjoint, le directeur de publication du site. Le site avecnathalieappere.fr est édité par la Fédération d’Ille-et-Vilaine du Parti Socialiste. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire