Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Insolite

MORT EN 14/18 : ON SAIT MAINTENANT QUI EST ANGE DIEULESAINT, ÉTUDIANT DES BEAUX-ARTS !

test2

Rue Hoche, l’école régionale des Beaux-Arts de Rennes est un endroit magique, insolite, hors du temps qui abrite un magnifique cloître. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle cache une plaque en mémoire de ses combattants morts pour la Patrie en 1914-1918, ornementée de mosaïques de l’entreprise Odorico (excusez du peu !). 

De ces jeunes garçons, on ne sait pas grand-chose. On connait juste leur prénom de l’ancien temps. Il y a Joseph, Charles, Léon, Constant, Edmond, Prosper. Parmi eux, on trouve un certain Ange Dieulesaint (ce qui ne s’invente pas !). En revanche, impossible de savoir comment il est mort et quel art exerçait, comme nous nous interrogions il y a maintenant un an. Un an après, un de nos lecteurs costarmoricain l’a sorti de l’oubli. “Ange Dieulesaint fut le premier mari de ma grand-mère paternelle. Originaire d’Ille et Vilaine, après son mariage, il a installé son cabinet d’architecte à Guingamp (22). Il n’aura pas de descendance et meurt dès les premiers mois de la guerre en 1914, dans une ambulance, suite à une attaque chimique qui lui a dévasté les poumons (il commandait une escouade de soldats du feu).”

D’après notre précieux témoin, son nom figure sur les monuments aux morts de Guingamp et  de la Roche-Derrien (tout “près d’ailleurs du nom du second mari de ma grand-mère, mort en 1918”). “Ange a participé à la création des bâtiments de l’Hôtel-Dieu à Rennes, et construit deux maisons bourgeoises à Guingamp (Ker Tonkinoise et Ker Huel, son propre domicile). Indirectement, je lui dois aussi la vie. Ma grand-mère ayant décidé de vendre sa maison après ses deux veuvages, sa demeure a beaucoup plu à mon futur grand-père qui dans la foulée a acheté la maison …. puis épousé la jolie veuve l’année suivante. Qu’en aurait été si la maison avait eu moins de charme?” Dieu seul le sait…

MORT EN 18 : L’ÉTUDIANT DES BEAUX-ARTS SE NOMMAIT ANGE DIEULESAINT !

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire