"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Restaurants & Bistrots

MARCHÉ À MANGER : LE RITUEL GOURMAND RENNAIS

En ce dimanche 28 janvier 2018, le temps est maussade, très maussade. Un jour “griseux” rennais où il y a encore quelques années nous serions restés chez nous à engloutir le poulet dominical…Mais depuis Olivier Marie et sa troupe du Marché à manger, le rituel dominical est devenu suranné…Il est remplacé par un petit détour aux halles centrales où l’on mange de la “street food” en compagnie de Rennais de tous les âges et de tous les milieux.

Bien sûr, quelques grincheux protestent contre les quelques minutes d’attente devant les étals de nos cuisiniers. Mais bon rien de grave. Rien de bien méchant. Le succès reste toujours au rendez-vous et vraiment au rendez-vous. Encore une fois, des milliers de Rennais ont goûté ce dimanche aux propositions culinaires comme le cochon aux pommes de terre et oignons confits au thym (Fabrice Cairou, le Petit Verdot), la tarte saumon shizo (Gwénolé Coppel, Tea and Ty) et bien d’autres surprises.

Pour cette nouvelle édition, les régalades culinaires étaient nombreuses avec de nouveaux venus (Jean-Marie Baudic, le chef du cercle culinaire de Rennes, Comme à la maison le restaurant de l’Aire libre…). Rien de mieux pour passer un dimanche tranquille entre amis ou en famille. On attend avec impatience la prochaine manifestation : https://m.facebook.com/lemarcheamanger/

L’automobile indésirable. Lors des récentes éditions du Marché à Manger, les stationnements anarchiques étaient nombreux le long des halles centrales. Pour éviter les comportements délictueux des automobilistes, la mairie de Rennes a déployé les grands moyens (barrières et autre présence policière) et prévenu les organisateurs…En conséquence de quoi, ceux-ci ont fait appel au civisme des gourmands sur les réseaux sociaux en invitant les Rennais à accéder aux parkings de la Vilaine, Colombier, de Gaulle ou tout simplement à prendre les bus. “Je veux bien emprunter l’autocar ou utiliser les parkings”, affirmait un Rennais. “Mais les dessertes en transports en communs sont rares le dimanche et les parkings toujours chers… Tout le monde n’habite pas le centre !” Quand on vous dit qu’une municipalité ne peut jamais faire l’unanimité…Mais visiblement la consigne a été suivie. On était loin de la situation connue lors de l’Open de Tennis, deux jours plus tôt https://www.rennes-infos-autrement.fr/open-de-tennis-tu-nas-pas-100-balles-pour-mon-amende/

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire