CECI EST UN TEST 1
Patrimoine

MAISON ODORICO : UN RESTAURANT-PATRIMOINE

test2

Elle s’appelait Amandine Sevestre. Décédée le 22 décembre 2018 à l’âge de 90 ans, elle habitait la maison dite Odorico, rue Joseph-Sauveur, à deux pas de l’avenue Jean-Janvier et du lycée Émile-Zola. D’un naturel bienveillant, la brave dame ouvrait régulièrement sa porte à ceux qui savaient montrer de l’intérêt pour le célèbre mosaïste rennais d’origine italienne, Isidore Odorico. Elle faisait également preuve d’une grande gentillesse à l’égard des nombreux journalistes et historiens, toujours intéressés par la découverte et la protection d’un tel lieu.

La nonagénaire a acheté la demeure “vitrine” dans les années 80, bien avant le regain d’intérêt envers le patrimoine de France et de Navarre. En “gardienne du temple”, Amandine Sevestre aimait raconter à ses nombreux visiteurs l’histoire de sa maison, construite de 1939 à 1940 sur les plans de l’architecte Yves Lemoine et décorée par Odorico.

Grâce à elle, la façade du 7 rue Joseph Sauveur a pu être intégralement conservée, mais ce n’est pas tout.  Pendant ses 40 ans de vie dans la maison, Amandine Sevestre a tout fait pour garder en l’état l’intérieur de cette demeure si particulière. Depuis son achat, elle avait assurément pris conscience de ce qu’elle possédait, restaurant elle-même quelques mosaïques sous les bons conseils de la spécialiste Caroline Bernard. À l’étage, la magnifique salle de bains est l’œuvre du mosaïste Galiano Serafini : luxueuse malgré sa petite taille, elle abrite une baignoire adossée à un mur recouvert d’or où le mosaïste italien a souhaité représenter des poissons nageant au milieu d’algues et de corail.

Classée au patrimoine d’intérêt local de la ville de Rennes, la demeure fut le premier siège de l’entreprise familiale de mosaïque des Odorico. Rachetée par le bistrotier rennais Jean-Louis Serre, elle devrait bientôt devenir une magnifique crêperie où des ateliers du patrimoine autour de la mosaïque devraient être organisés. Mais chut, il ne faut pas le dire. On aura de toutes les bonnes manières une bonne suprise…Adresse 7 rue Joseph-Sauveur, 35000 Rennes. Accès Bus C1/C2/C3/C6, arrêt Beaux-Arts | À savoir Rue Dupont des Loges, un bouquiniste est installé depuis de nombreuses années.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 commentaire

  • […] C’est certainement le projet le plus attendu dans la capitale bretonne ! Rue Joseph Sauveur, Jean-Louis Serres transforme la Maison Odorico (ci-dessous) en un établissement de restauration. Le jeune homme (déjà propriétaire du Hibou, à deux pas de là) mène son chantier sous l’égide de l’architecte des Bâtiments de France et l’aide de maçons. Pour l’heure, il est encore dans les finitions (et on lui souhaite courage). Mais ce soir, il a déjà dévoilé le nom de sa crêperie et de son salon de thé. Son nouveau “bébé” s’appellera la Bretone qu’il faudra prononcer à l’italienne. Ouvert sept jours sur sept (ouverture prévue en octobre), il proposera des produits de saison et locaux et, devinez quoi, de découvrir les belles mosaïques de l’endroit. Petite mise en bouche : il livre le croquis de son futur roof top (toit-terrasse en français). Pour suivre l‘avancée du chantier. Pour en savoir plus les lieux, notre article. […]

Laisser un commentaire