Francebénévolat

CECI EST UN TEST 1
Actualités Municipales rennes

LES PLEINS POUVOIRS POUR NATHALIE APPÉRÉ : CAROLE GANDON S’INTERROGE SUR LA “PERPÉTUATION” D’UN SYSTÈME

test2

“Je veux réinventer l’action politique locale pour réconcilier les citoyens avec le débat politique”, a confié Carole Gandon, porte-parole de Révéler Rennes (En Marche), lors du conseil municipal, ce vendredi soir. “La progression spectaculaire de l’abstention, la triste multiplication des manifestations violentes et les attaques répétées contre les représentants de nos institutions et nos élus, comme l’agression survenue ce matin au Conseil Régional, soulignent l’ampleur du malaise démocratique à l’œuvre dans notre pays et dans notre ville.”

A Rennes, la porte-parole est inquiète sur l’exercice de la démocratie locale. “Nathalie Appéré a décidé d’augmenter le nombre d’adjoints à la ville de Rennes et de confier l’intégralité des vice-présidences de la métropole à des membres de sa majorité, là où Emmanuel Couet en avait attribué 3 à des élus d’opposition. Les cumuls se sont amplifiés entre Ville, Métropole et Conseil Départemental ou Régional.” Carole Gandon regrette aussi la “professionnalisation” des politiques locaux. “L’engagement comme élu local, supposément bénévole, devient un métier pour nombre d’élus rennais. Certains attaquent leur deuxième mandat, d’autres en sont déjà à̀ trois, voire à̀ quatre et même l’un entame son cinquième mandat à la tête d’un groupe politique composé de deux personnes.”

Trop de décisions se prennent à la va-vite

Face à̀ la désaffection des urnes, Nathalie Appéré et ses élus voudraient continuer comme avant, estime Carole Gandon. “Malgré le message fort envoyé par près de 7 électeurs sur 10, et en contradiction avec les discours de campagne et les interviews nationales, les pratiques locales et intercommunales organisent tout pour faire perdurer le système, quoi qu’il en coûte…” Contre ce “système”, Carole Gandon et ses équipes resteront vigilants. “A Rennes, trop de décisions se prennent à la va-vite et hors de la vue du Conseil municipal. Les conseillers municipaux apprennent dans la presse, ce qui a été décidé par une poignée d’élus dans un bureau aux portes fermées. L’opposition se résume souvent au ministère de la parole. Nathalie Appéré gère et rend compte devant un conseil acquis.”

Carole Gandon et ses équipes tiennent aujourd’hui à être disponibles pour entendre ces Rennais sans parole. “Nous serons là pour nous faire l’écho d’interpellations venant de citoyens, de responsables associatifs qui ne comprennent pas ou qui contestent telle ou telle décision, prise ou à̀ venir. Tout au long du mandat qui s’ouvre, notre principale qualité, ou défaut, sera d’avoir de la mémoire et de mesurer en quoi ce ticket gagnant que vous avez composé avec Mathieu Theurier ne sera pas un leurre de plus, pour continuer, encore et toujours, à décider seule, sans ni écouter réellement, ni entendre. Notre feuille de route sera une vigilance absolue sur les questions démocratiques et d’efficacité des élus, surtout vis-à-vis de ceux en position de cumul chronique, une attention particulière sur le respect de l’écoute et du dialogue sur les questions d’urbanisme, de sécurité, mais aussi d’économie et d’emplois.”

La phrase du jour : “Vous étiez la seule et unique candidate à cette présidence, puisque aucun autre conseiller métropolitain ne s’est porté candidat contre vous. Cette configuration vous donne une grande légitimité à agir, mais aussi une grande responsabilité”, a confié Carole Gandon à Nathalie Appéré. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire