18.8 C
Rennes
mardi 23 juillet 2024
AccueilActualitésLES INQUIÉTUDES DE LA COIFFEUSE AUDE : "ON VA TRAVAILLER DANS UN...

LES INQUIÉTUDES DE LA COIFFEUSE AUDE : « ON VA TRAVAILLER DANS UN BLOC OPÉRATOIRE ! »

Installée dans la rue principale de Montauban de Bretagne, la coiffeuse Aude Coullon (Mon coiffeur, Ma famille) est fermée depuis le 16 mars. « Comme tout le monde, j’ai appris par la télé que je n’avais plus le droit d’ouvrir. Le ciel m’est tombé sur la tête ! » Mais convenons-en, avant le 15 mars, sa clientèle avait déjà pris quelques précautions. « C’était compliqué ! Beaucoup de mes clients ne venaient plus dans mon salon, de peur d’être contaminés. »

Un protocole de 40 pages

Durant deux mois, Aude est restée chez elle.  » Je n’avais plus de salaire et plus aucun contact avec les gens ! » Heureusement, la coiffeuse a poursuivi son travail chez elle.  » J’ai continué à me former par vidéo », indique-t-elle. Mais comme beaucoup d’indépendants, elle a désormais hâte de reprendre le 11 mai prochain. « En principe, je ne travaille pas le lundi mais j’ai quand même décidé d’ouvrir dès ce jour-là ! »

Certes, la coiffeuse n’a aucune d’inquiétude pour repartir au travail ! Mais les contraintes réglementaires « d’un protocole de 40 pages » la stressent quelque peu.  « On va travailler comme dans un bloc opératoire avec un espace de 4 m2 dédié par client », ironise-t-elle. Ici où là, elle devra poser des marquages au sol, mettre à disposition du gel hydroalcoolique, imposer le paiement par carte… « En revanche, nos clients n’auront plus le droit au magazine et au petit café maison ! »

Des peignoirs lavables

Après le passage de chaque client, Aude devra désinfecter chaque fauteuil, chaque miroir, chaque espace. Elle devra aussi donner des peignoirs lavables et sous plastique pour sa clientèle ! « Pour la planète, ce sera merveilleux… « , ironise-t-elle. « J’aurais pu choisir des peignoirs et serviettes jetables mais malheureusement on n’en trouve plus nulle part. Les fournisseurs sont en rupture ! « 

Pis encore seront les shampoings ! « Les clients auront des masques et moi une visière et des gants. » En revanche, pas de tracas pour le nettoiement de ses ciseaux, ses peignes et autres brosses. « Nous avons toujours désinfecté nos outils », rappelle-t-elle. Mais Aude n’en demeure pas moins triste pour sa clientèle. « La coiffure a toujours été une parenthèse de bien-être or aujourd’hui tout notre métier est repensé. Nous cassons toute la convivialité de nos salons. Notre profession ne sera plus là même… » Salon de coiffure, 29 rue du Général de Gaulle, Montauban de Bretagne. 02 99 06 40 36.

La phrase du jour : « Je ne sais pas si je vais continuer l’activité de barbier ! Car faire une barbe d’un homme portant un masque, cela risque d’être un peu compliqué ! »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

LES PLUS BELLES ÉGLISES DE BRETAGNE

Comme chacun sait, la Bretagne est une terre pieuse. Elle est parsemée de belles églises, à l’intérieur desquelles des artistes ont voué leurs talents...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser