Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Restaurants & Bistrots

LE BLUEBIRD : L’AUSTRALIE AU CŒUR DE LA RUE D’ISLY

test2

La rue d’Isly est devenue tendance ! On y crée de nombreux débits de boissons et des restaurants. Le dernier en date est un petit bijou d’ambiance, de savoir-faire et de déco. Le Bluebird, tel est son nom, a remplacé un établissement bancaire en face des Champs Libres, des Gaumont et du Liberté.

“J’ai racheté ma banque”, ironise le propriétaire, Antoine Corbey. Mais son projet est des plus sérieux ! «”Nous devions déjà le mener avec ma femme, Anne-Hélène, en 2011, sur la place Sainte-Anne. Cela ne s’est pas fait au dernier moment. Nous voulions un esprit californien et australien pour notre nouveau café.”

Des tons apaisants et chaleureux

Neuf ans plus tard, Antoine et sa femme ont réussi leur pari sur une surface de 140 m² et dans deux salles (80 places assises et une terrasse). “Dans cet endroit insonorisé, on peut venir le matin prendre un bon café, déjeuner le midi et boire un jus de fruits frais en famille à l’heure du goûter. Le cabinet d’architectes 19 degrés y a proscrit certains codes de couleurs pour des tons apaisants et chaleureux. Mais il n’a pas oublié la petite touche rétro et moderne dans le mobilier, l’esprit nature.”

Derrière de larges baies vitrées, les clients pourront déguster le meilleur de la restauration. “Nos formules sont à 12,90 € et 15, 90 € proposant un plat de résistance (sandwich, poke, bagel, pulled pork..), une salade, un jus de fruits frais et un dessert (carrot cake, cinnamon roll…). La carte changera tous les deux mois.” La commande est au comptoir, avec un service entre cinq et sept minutes. Bluebird, 16 rue d’Isly, 35 000 Rennes. Horaires d’ouverture de 9 heures à 19 heures. 02 23 45 99 63. Possibilité de commande de petit déjeuner. Livraison possible avec Uber Eats.

La phrase du jour : “Nous reversons 0,05€ pour chaque boisson consommée à des associations de protection de l’environnement. Fin septembre, nous avons donné 311€ à l’association morbihannaise, Volée de piafs”, convient Antoine Corbey.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire