18.1 C
Rennes
dimanche 21 juillet 2024
AccueilActualitésLA PLAQUE OUBLIÉE DU RÉSISTANT

LA PLAQUE OUBLIÉE DU RÉSISTANT

Jean-Claude Camors est né le 27 octobre 1919, à Pau, dans une vieille famille béarnaise. Fils et petit-fils d’officier, il entre au prytanée militaire de la Flèche. Le bac en poche, il entre comme stagiaire à la Banque de France. « Impatient de brusquer son engagement, explique Sylvain Cornil, membre de la Fondation de la France Libre, il se rendit en Bretagne et chercha, avec un camarade, à passer en Angleterre. La Gestapo était aux aguets. Jean-Claude échappa aux pièges ; son camarade fut pris et fusillé. »

Fin 1941, le jeune homme arrive en Grande Bretagne. Parachuté en France vers mars 1942, il se rend à Loches, où il s’agit de détruire, par explosifs des convois allemands circulant sur voie ferrée. « En ce qui concerne le magnifique travail accompli par votre fils, écrit le capitaine Dorothy A. Smith, de l’armée américaine, à Mme Maurice Camors (17 mai 1946), nous ne pouvons que vous dire qu’il travaillait pour différents réseaux d’évasion et de renseignements, et qu’il était, grâce à ses connaissances approfondies et spécialisées du parachutage, de radio et de codes, grâce à son initiative et son énergie, un agent hors ligne. »

En 1943, Jean-Claude Camors prend du galon. Avec ses noms d’emprunt (Caulaincourt, Raoul, Noël, Gérard), son audace est saluée. Il est chargé de créer un vaste réseau d’évasion à travers notre pays, de la Belgique à la frontière d’Espagne. A Rennes, il se retrouve en octobre 1943. Trahi par un ancien légionnaire, il est mortellement blessé lors d’une fusillade, non sans avoir avalé des documents confidentiels. Le 10 novembre 1947, à Rennes, une plaque de marbre était posée sur la maison du meurtre (Café de l’Époque) portant ces mots : Ici est tombé glorieusement pour la France le 11 octobre 1943, Jean-Claude Camors, chef du réseau Bordeaux-Loupiac et compagnon de la Libération. Pour en savoir plus, c’est ici (https://www.bing.com/search?q=jean-claude%20camors&FORM=ATUR02&PC=ATUR&PTAG=ATUR07RAND) ou encore ici (https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/jean-claude-camors

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

VEZIN-LE-COQUET : UN MOTARD GRAVEMENT BLESSÉ

Samedi 20 juillet, vers 14h30, une moto et une voiture sont entrées en collision, à hauteur de Vezin-le-Coquet, sur la route de Lorient. Gravement...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser