9.7 C
Rennes
jeudi 2 février 2023
AccueilActualitésLA MASCOTTE DES JO 2024 FABRIQUÉE À 50 % À LA GUERCHE

LA MASCOTTE DES JO 2024 FABRIQUÉE À 50 % À LA GUERCHE

La polémique avait enflé dans les médias. À peine 15 % des mascottes des JO de Paris seraient fabriquées dans l’usine flambant neuve du groupe Doudou et Compagnie. Le reste devait être fait en Asie. Mais face aux critiques, le responsable de l’entreprise a fait marche arrière, à l’occasion de la venue du président du comité d’organsisation, Tony Estanguet en Ille-et-Vilaine, ce 29 novembre. Il annonce que 50 % de la confection aura lieu sur son site breton, soit 1000 à 1 500 pièces par jour, et 600 000 au total. «Nos équipes sont plus qu’excitées et motivées pour mettre tout leur cœur pour faire naître de belles Mascottes, de qualité et à un prix le plus accessible », ajoute le groupe sur sa page Facebook. 

« À l’heure où la relocalisation industrielle nourrit les discours, l’entreprise Doudou et compagnie prouve que c’est possible », ajoute Isabelle Le Callennec, présidente de Vitré communauté, conseillère régionale de Bretagne. « Que de chemin parcouru par les fondatrices de Mailou Tradition à la suite de la fermeture de Nounours ! La création de leur entreprise modeste, dans un atelier au centre de Châteaubourg, le déménagement en zone d’activité, la reprise par Doudou et Compagnie et l’installation à La Guerche avec le soutien de Vitré Communauté… C’est un exemple de détermination à toute épreuve. Nul doute que cette commande de fabrication de mascottes, en Bretagne, va non seulement pérenniser des emplois, mais en établir de nouveaux ! »

Produit officiel sous licence depuis leur apparition, les figurines ont toujours eu une place à part dans l’histoire des Jeux olympiques et paralympiques. Elles sont le lien émotionnel entre les compétitions et les gens et contribuent à l’esprit de fête dans les stades et les lieux de célébration. À Paris, en 2024, elles seront des petits bonnets phrygiens qui incarneront un symbole fort de liberté, en France comme à l’étranger. « Avec le choix d’une mascotte paralympique, notre manifestation entend aussi donner une visibilité maximale aux personnes en situation de handicap et promouvoir haut et fort les valeurs d’inclusion des Jeux paralympiques et du sport », ajoute Tony Estanguet.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

LE DOUBLÉ DE GOUIRI REDONNE CONFIANCE 

En ce mercredi soir 1er février, lors de la 21e journée de Ligue 1, les joueurs rennais ont délivré une belle copie devant un stade du Roazhon...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser