CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

LA DOUCHE FROIDE POUR LE SPÉCIALISTE D’ODORICO !

test2

Daniel Enocq est le spécialiste du mosaïste Odorico. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet. Ce matin, il s’est levé à l’aube, appareil photo en bandoulière, pour prendre un cliché d’une salle de bains signée par Isidore Odorico, boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny. “Elle risque d’être détruite”, assure-t-il. “Je voulais en conserver une trace dans mes archives. On est face à des gens qui n’en ont rien à faire du patrimoine ! Bien sûr, le promoteur garde la façade de l’ancienne bâtisse, mais on nous met devant le fait accompli pour les autres éléments. C’est inadmissible de faire des coups en douce.”

Le style Odorico

Dès aujourd’hui, Daniel Enocq va tenter l’impossible en contactant le promoteur Bâti Armor pour sauver les mosaïques. “La cloison est sans doute largement récupérable pour un musée ou un particulier. Il faut la sauver, la déposer. Nous sommes face à un décor classique du mosaïste avec une frise et un dégradé bleu,” précise l’amateur du patrimoine rennais.

D’après nos informations, le comité des riverains, opposé depuis de nombreuses années au projet immobilier de Bâti Armor, n’était visiblement pas au courant de la présence de cette salle de bains dans cet immeuble ! “Il y a quelques années, j’avais demandé à un des locataires si des mosaïques étaient présentes”, précise Daniel Enocq. “Il m’avait répondu : non ! C’est dommage, à cette époque, on aurait pu faire quelque chose.”

Durant de nombreuses années, cet édifice est resté inoccupé. Sa façade sera intégrée à un immeuble de logements appelé Air et contesté par de nombreux riverains pour sa hauteur (voir notre article précédent). Daniel Enocq milite aujourd’hui pour la saisine d’un comité du patrimoine avant chaque démolition. “Cela permettrait de sauver des trésors inestimables.” Ce soir, la salle de bains avait été détruite…

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire