maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Restaurants & Bistrots

ILS PLEURENT LEUR COPAIN DE BISTROT MORT TOUT SEUL !

test2

Tous les matins, il était au comptoir du bistrot avec devant lui, une bière. Tous les matins, Annabelle, Céline et Jean le saluaient en lui disant : “Bonjour, Michel !” Parfois, ils entamaient une discussion avec lui, quelques mots qui lui faisaient sans doute du bien. “C’était un homme très cultivé”, explique Céline. “On sentait chez lui une vie passée très riche”, ajoute Jean.

Très souvent, les trois amis le laissaient tranquille, lui jetant un regard amical quand Michel glissait quelques sous dans la tirelire du personnel. Très souvent, les trois compères se contentaient de lui adresser un bonjour amical…qui suffisait peut-être à son bonheur. Mais depuis hier matin, ils sont tristes, après avoir lu une petite annonce dans la rubrique obsèques. Leur “Michel» s’en est allé sans un bruit, en silence…comme il buvait sa bière.

                         L’homme du comptoir !

Michel était l’homme du comptoir, le visage de leur matinée, le monsieur au vocabulaire riche. Il était bien plus qu’un homme ivre de boisson. Il était tout simplement ivre de sociabilité, sans vouloir le dire. “On l’aimait bien”, ajoute le gérant de l’établissement. “Parfois, il était un peu chiant, mais jamais méchant, un chic type.  Cela nous a foutu un coup !Iil était atypique, il a usé le zinc du comptoir.”

 “Il a rythmé tous mes matins pendant 5 ans peut-être”, ajoute la jolie Céline. “Que je sois en retard ou en avance, il était là toujours assis à la même chaise,un peu en retrait de nous… Notre “team du matin”, avait le droit à son sourire, à son “bonjour” affirmé et ce même mouvement de tête dès que nous passions la porte. C’était notre routine, ça faisait du bien. Si un matin, il était absent, on se questionnait… ” Michel aurait perdu un être cher, il ya déjà quelques années. “Il l’a désormais rejoint. Bizz mister cocktail ! Sans toi, nos matinées seront moins folles…”, confie Céline. “On ira lui mettre une rose blanche quand tout sera fini et peut-être dire quelques mots à son fils”, ajoute Annabelle.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire