portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

HÔTEL-DIEU : 300 PLACES DE PARKINGS D’ICI 2022

Sous l’Hôtel-Dieu, le conseil municipal de Rennes a autorisé la construction d’un parking de 300 places d’ici 2022, malgré l’opposition des écologistes et des élus de France Insoumise. “Ce stationnement a été évoqué à deux reprises, la première fois en janvier 2019 au conseil métropolitain, lors de l’approbation du plan de déplacements urbains, et en avril dernier dans notre enceinte. À chaque fois ce projet a été rappelé explicitement. Certains ont la mémoire courte”, a expliqué Marc Hervé, adjoint au maire de Rennes.

                                    Pas illogique de reconstituer des parkings

Mais pourquoi la ville se lance-t-elle la construction d’un tel ouvrage à l’heure où elle construit à tour de bras des pistes cyclables ?  “Depuis 2014, la volonté d’apaiser notre centre-ville nous a amené à supprimer un certain nombre de places de stationnement”, répond Marc Hervé. “Il n’est donc pas illogique de reconstituer partiellement les offres dans des lieux envisagés à cet effet (une place sur trois).”

Prévu initialement avec 100 places pour les futurs résidents de l’Hôtel Dieu, ce parking disposera de 200 places supplémentaires grâce à une petite rallonge de 5 millions d’euros de la municipalité. Mais d’après France Insoumise, ces stationnements complémentaires ne seront pas destinés aux riverains. “Ils seront dédiés aux congressistes du couvent des Jacobins”, a indiqué Yann Le Gargasson (France Insoumise. “Nous aurions pu être d’accord sur une nouvelle offre de parking en ouvrage si elle donnait lieu à des suppressions de stationnements sur voirie pour piétonniser le boulevard de Chézy et créer une piste cyclable rue de Saint-Malo. En attendant d’avoir gain de cause, nous y sommes opposés … “, a noté Mathieu Theurier, élu écologiste.

                          Des places pour le centre des congrès ?

Au passage, Gurval Guiguen, conseiller de l’opposition de la droite, épingle la gestion de la ville de Rennes. “Nul ne niera aujourd’hui que le couvent des Jacobins est un écrin magnifique un outil exceptionnel. Mais il y a dix ans, nous avions pointé quatre difficultés : la jauge du centre des congrès, le surcoût (30 à 110 millions d’euros), l’accès des camions et le stationnement anarchique. Dommage que vous n’avez pas écouté votre opposition, cela nous aurait permis d’avoir un effet bénéfique sur les finances publiques. “Un avis pas du tout partagé par Marc Hervé. “Bien que la période amène à certaines circonvolutions politiques, il n’y a pas de sujet “centre des congrès” pour ce parking de l’hôtel Dieu.” En clair, ce nouvel ouvrage répond à un besoin des riverains. Les Rennais jugeront lors des prochaines élections municipales…

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire