CECI EST UN TEST 1
Archives Sport

HAND : UN GRAND PAS VERS LE MAINTIEN

test2
En s’imposant 28-23 hier soir face à Massy, Cesson-Rennes réalise une très bonne opération face à un concurrent au maintien. Les hommes de Yerim Sylla enchaînent une deuxième victoire consécutive et brisent la série noire d’un an sans victoire au palais des sports de Cesson-Sévigné.

D’abord dominateurs, les coéquipiers de Sylvain Hochet infligent un 7-2 aux Franciliens durant les 10 premières minutes de jeu. Puis la rencontre s’équilibre peu à peu notamment grâce au réveil du gardien francilien Bellahcene, auteur de 14 arrêts.
Profitant des exclusions temporaires et du manque de discipline des remplaçants cessonnais, Massy recolle logiquement. Le score est 15-13 en faveur de Cesson-Rennes à la pause. En deuxième période, les roses et bleus font davantage preuve de maîtrise des deux côtés du terrains. Kevin Bonnefoi, élu homme du match par les supporters, mutiplie les parades dans le but cessonnais (8 arrêt). Sa doublure, le Belge Jeff Lettens est également infranchissable dans l’exercice des jets de 7 mètres (2/2).
En attaque, Florian Delecroix confirme sa bonne forme actuelle. L’ancien nantais, bien lancé par ses coéquipiers fait mouche à 6 reprises, bien épaulé par Hochet (3 buts) et Villeminot (5 buts). Malgré une belle performance de l’expérimenté et ancien de la maison bretonne Ibrahima Sall, auteur de 5 buts, Massy ne parvient jamais à faire réellement douter leurs adversaires. 
Un grand ouf de soulagement, pour l’entraîneur cessonnais Yerim Sylla, satisfait de la prestation de son équipe ce soir. “Mettre Massy et Saran à six points, c’est ce qu’on souhaitait. Tremblay est toujours derrière aussi… Ouais, c’est un bon bol d’air. C’est intéressant d’être dans notre situation, car je sais de quoi mon équipe est capable. Maintenant, comme on est libérés, on est dangereux. Même s’il faudra rester concernés. Parce que cette Ligue est difficile et ça peut remonter très vite de derrière. Mais je pense qu’on a quand même fait une bonne partie du boulot là. Mieux qu’il y a un mois ? Ça, c’est sûr.”
 
Une performance qui permet de laisser l’adversaire du soir, à 6 points. Néanmoins, il faudra confirmer cette bonne dynamique en Savoie, face à Chambéry le vendredi 13 avril, pour se donner une avance confortable sur la zone rouge.  L’entraîneur du Stade Rennais Sabri Lamouchi était présent au match, aux côtés du président des Roses et Bleus, Stéphane Clémenceau. 

CESSON-RENNES. Gardiens : Bonnefoi (8 arrêts/27), Lettens (3 arrêts/4 dt 2/2 pen). Marqueurs : Bolaers (1/5), Helgason (0/4), Dupont-Marion (2/3), Hochet (3/7), Le Boulaire, Delecroix (6/9), Lanfranchi (3/4 dt 1/1 pen.), Ooms (2/2), Villeminot (5/8) dt 2/3 pen.), Qerimi (0/1), Doré (2/2), Jakobsen, Kozina, Beauregard (2/4). Entraîneur : Yérime Sylla.
MASSY. Gardiens : Bellahcene (14 arrêts/37 dt 1/3 pen.), Huyghe (0 arrêt dt 0/1 pen.). Marqueurs : Coache (0/1) Sall (5/15 dt 0/2 pen.), Cramoisy, Walczak (2/3), Verhaeghe, Caron (7/13), Réault (0/2 dt 0/1 pen.), Mollerup (1/2), Alaimo (0/1), Laplace (1/1), Portet-Harleaux (1/2), Conta (1/1), Herceg (3/5), Lamy (1/1). Entraîneur : Tarik Hayatoune.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire