0 C
Rennes
mardi 7 février 2023
AccueilActualitésEN 1935, LES COUREURS DU TOUR AVALAIENT DES CANETTES DE BIÈRE À...

EN 1935, LES COUREURS DU TOUR AVALAIENT DES CANETTES DE BIÈRE À RENNES

« Le passage des coureurs du Tour de France dans une localité, quelle qu’elle soit, suscite toujours un grand intérêt. Il pousse sur le parcours des foules curieuses et animées », écrivait le 28 juillet 1935, dans le journal Ouest-Eclair. « C’est une partie de plaisir : on veut voir les coureurs. »

Pour les voir, on dépliait le journal. On apprenait par cœur les numéros et le nom des coureurs.

Ce jour-là, les Rennais utilisent tous les subterfuges pour les voir passer. « Ouvriers et employés, hommes et femmes, sollicitent du patron la faveur de s’absenter une demi-heure. D’autres qui ont peur d’essuyer un refus s’arrangent pour avoir une commission à faire à cette heure-ci. D’autres encore qui y mettent moins de forme s’éclipsent sans dire mot. On peut bien risquer une semonce pour un passage du tour de France. »

Ce 27 juillet, les coureurs sont annoncés comme devant passer entre neuf heures et neuf heures trente. L’attente est longue. « Rennes est une ville bien peu favorisée et Henri Desgrange (le fondateur du Tour) pourrait se montrer un peu plus gentil pour nous. Les coureurs ne font que traverser notre ville sans tourner la tête comme s’ils traversaient un hameau et, en outre, à une heure peu favorable. »

Mais à dix heures, enfin ! « Voilà Cogan, voilà Maes », s’enthousiasme le journaliste. Parmi les coureurs, André Leducq laisse filer les petits copains et met pieds à terre, imité par son camarade Specher. « Et tous deux, bien tranquillement, bavardent avec la foule, tout en avalant deux canettes de bière bien fraîches », ajoute le journaliste.

Trois minutes plus tard, les cyclistes remontent sur leur vélo et courent après le gros de la troupe. Pourquoi sans faire ! De course, il n’y en a plus. C’est maintenant une promenade de santé. « Nous n’avons pas vu hier de coureurs cyclistes. Nous n’avons vu que des cyclotouristes. L’ardeur était tombée. La lutte avait pris fin avec la dernière étape des Pyrénées. (…) Monsieur Desgrange n’aura pas à se plaindre de cette organisation rennaise. S’il pouvait se le rappeler ! » Bien des années plus tard, on ne se bat plus pour le Tour.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

RUE DU PENHOËT : LOCAL COMMERCIAL CHERCHE REPRENEUR

La requalification du centre ancien de Rennes est confiée depuis 2011 à la société locale d’aménagement (SPLA) Territoires Publics. Elle vise à accompagner les...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser