"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

EN 1924 : UN RELAIS PÉDESTRE RENNES-SAINT-MALO EN 4H4′

En 1924, un relais pédestre de 72 kilomètres entre Saint-Malo et Rennes fut organisé par le journal Ouest-Eclair et la Ligue de Bretagne d’athlétisme. Le 30 mars, le jour J, il rassembla 121 athlètes  venus de Tours, de Laniscat, de Mayenne, de Laval, de Vitré et d’ailleurs. “Vainqueurs et vaincus luttèrent jusqu’au bout avec un courage au dessus de tout éloge”, écrit G. Breton dans son compte-rendu, le lendemain de la course, dans le quotidien rennais. 

Un tramway spécial emmena le matin même de l’épeuvre les 120 compétiteurs de Rennes à Saint-Malo. Il repartit au moment du signal du départ de la course transportant avec lui de nombreux curieux qui eurent la possibilité de suivre toute la course (la voie ferrée longeant la route nationale) et d’en vivre toutes les péripéties dans les parcours les plus difficiles (Saint-Servan-Chateauneuf; Tinténiac-Hédé).

De Saint-Malo à Rennes, les compétiteurs coururent entre deux haies de spectateurs. “Il nous est impossible de dénombrer cette foule vibrante et enthousiaste qui saluait l’effort des semeurs de la bonne graine sportive. Partout, à Saint-Malo, à Saint-Servain, à Chateauneuf, au Vieux-Bourg, à Saint-Pierre de Plesguen…, les vaillants athlètes furent fêtés, accueillis au milieu d’une véritable mer humaine.” 

Partis du parc des sports de Rocabey, les relayeurs de l’US de Chateaurenault (favoris de l’épreuve) arrivèrent premiers au parc des sports de Rennes en 4 h 4′, devant l’US Tours en 4 h 10′, l’US Servannaise en 4h16′. Les Cadets de Bretagne terminèrent 7e en 4 h 29′, le Stade Rennais en 4h34′ et la Tour d’Auvergne en 4h36′. Tout au long du parcours, ils furent salués par les musiques municipales, les comités des fêtes et accompagnés par une cinquantaine d’automobiles. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire