CECI EST UN TEST 1
Ailleurs sur le Web

DE LA CONTINUITÉ POUR CESSON-RENNES

Ecrit par robert malo
test2

Sauvé de justesse la saison passée après sa remontée, le Cesson-Rennes Métropole handball a confirmé les ambitions ouvertement avancées par le club lors de la trêve. Acteur majeur du championnat, le club breton a su jouer les trouble-fêtes et rapidement assurer son maintien. Finalement, la saison de Starligue (nom de la première division de handball en France) s’est terminée à la neuvième place. Un classement positif avec de grands enseignements découlés de cette saison, notamment autour de joueurs vedettes et d’une jeune garde qui ne demande qu’à pousser pour plus de temps de jeu. 

Une recette qui a parfaitement fonctionné, sous la houlette de Sébastien Leriche dont la nomination pour le trophée de meilleur entraîneur de la saison fut amplement méritée. L’idée est simple pour le CRMHB, assurer la continuité et nourrir de nouvelles ambitions dès la saison prochaine. Retour sur une saison réussie et zoom sur les choses attendues lors du prochain exercice. 

Le handball gagne en popularité à Rennes.

Construire autour de Robin Molinié 

Incontestablement le meilleur joueur offensif de Cesson-Rennes cette saison, Robin Molinié a connu sa meilleure saison de D1, à 31 ans. Arrivé en Bretagne à l’été dernier, l’ancien joueur de Chartres et de Créteil a tout de suite su s’adapter et apporter toute son expérience. Ravis du niveau de jeu du droitier, les dirigeants n’ont d’ailleurs pas hésité longtemps avant de le prolonger jusqu’en 2025, alors qu’il avait initialement signé pour deux ans. Une prolongation de contrat bienvenue et intéressante pour le club, qui aura très certainement besoin de joueurs de poids comme Molinié pour continuer à grandir en D1. 

Compter sur un joueur et un homme comme Robin Molinié revient incontestablement à faire tapis avec une quinte sur une table de poker ou une plateforme prévue à cet effet. Pour faire simple, au jeu comme sur le terrain de handball, on ne prend pas vraiment de risque et l’adage est plutôt juste lorsque l’on se penche sur le cas d’un joueur aussi attachant que le natif de Saint-Martin d’Hères. 

Habitué aux grandes performances en D2 avec Chartres, il avait été l’un des principaux acteurs de la montée du club et avait, chaque saison, confirmé tout le bien que l’on pouvait penser de lui sur le 40×20. Finisseur hors-pair et créateur unanimement salué par ses coéquipiers, Molinié doit incarner le futur et la continuité de Cesson. 

Ne pas subir le départ de cadres 

Hugo Kamtchop Baril fut l’un des joueurs cessonnais à se languir toute la saison des caviars offerts entre autres, par ce même Molinié. Longtemps éloigné des terrains à cause de blessures récurrentes au genou, le puissant pivot de 25 ans a tout bonnement explosé cette saison. Avec 100 buts inscrits en championnat (à 80% de réussite), son départ vers Nîmes est un crève-cœur pour le club, bien qu’il puisse y exploser sur la scène nationale et qu’en tant que jeune formé localement, il reste la fierté de toute une structure. 

Le club perd deux cadres.

Il ne sera pas le seul cessonnais à rejoindre le Gard où le club de Nîmes nourrit lui aussi de grandes ambitions, notamment avec l’arrivée de l’entraîneur champion d’Europe Ljubomir Vranjes. La muraille Joze Baznik quittera lui aussi la Glaz Arena qu’il a si souvent enflammée par ses impressionnantes parades. Avec 250 comptabilisées cette saison, il s’était érigé parmi les meilleurs portiers de Starligue. L’arrivée d’Arnaud Tabarand en provenance d’Istres sera donc attendue par les locaux, qui espèrent que l’expérimenté gardien fera lui aussi, en sorte, de garder Cesson parmi les meilleures défenses du championnat. 

Renouer avec certaines performances de renom 

Pour combler l’inquiétude liée à ces départs, Cesson-Rennes peut se féliciter de l’arrivée du puissant arrière gauche danois Rune Schroder. Le joueur de Savehof avait impressionné en France cette saison lors d’une performance exceptionnelle face à Aix en Coupe d’Europe où il avait inscrit la bagatelle de onze buts ! 

Intraitable par instants, il aidera Cesson à maintenir son rang et renouer avec certaines performances acquises cette saison. On pense par exemple aux victoires de début de saison face à Nantes et Montpellier, deux cadors du championnat, ayant sans aucun doute, mis le club sur les bons rails.

A propos de l'auteur

robert malo

Laisser un commentaire