CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

CARTE SCOLAIRE DES COLLÈGES : UNE MANIF DANS LES RUES DE RENNES

test2
Depuis quelques semaines, des parents d’élèves des écoles publiques rennaises (dix écoles concernées) râlent contre la nouvelle carte scolaire des collèges publics préparés par le conseil départemental. Ils ont sollicité à plusieurs reprises la presse locale et notre site Internet pour faire part de leurs mécontentements. Beaucoup protestent notamment contre les différences de niveau entre établissements et les difficultés prochaines de transports pour leurs enfants. 

Lundi dernier, leurs représentants (notre photo) sont intervenus au conseil municipal de Rennes où ils ont exposé rapidement les raisons de leur colère (voir notre vidéo). Ils espéraient une réponse de Lénaïc Briéro, adjointe au maire chargée de la vie scolaire. Ils ont eu réponse politique. “La nouvelle sectorisation ne dépend pas de la ville de Rennes, mais du conseil départemental (pourtant de la majorité municipale)”, a confié élue. “Nous n’en étions pas demandeurs. Nous demandons aujourd’hui au conseil départemental d’opérer avec une grande prudence.”
Contre cette sectorisation, la coordination se réunit devant le collège Malifeu à 10h, ce samedi matin. Elle se rendra à pied jusqu’à la dalle Kennedy où une prise de paroles est prévue par les parents d’élèves. Par la suite, elle rejoindra en métro la République où là encore un rassemblement et des prises de parole sont envisagés.
 
 
Intervention du collectif au conseil municipal de Rennes.
La position du conseil départemental :
La polémique : entre la majorité départementale et la majorité municipale, rien ne va plus. La question de la mobilité a déjà tendu les rapports. La question scolaire devrait tendre encore plus les choses dans un contexte difficile et de prochaines élections municipales. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire