CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

BOULEVARD DE LA TA : UN ÉTRANGE PHALANSTÈRE

test2

En poussant la porte d’un immeuble, entre le restaurant l’Ima et son petit frère l’Imayoko, au 20 boulevard de la Tour d’Auvergne, le passant tombera sur un ouvrage ressemblant fort à une sorte de phalanstère breton…Mais impossible d’en connaître l’usage d’antan. “C’était une annexe de la caserne Foch”, assure toutefois l’hôtelier tout proche.

Sous une grande verrière, l’édifice de quatre étages abrite un méli-mélo d’ appartements, de balcons et de charpentes. Il est d’un certain cachet et séduit le restaurateur étoilé, Julien Lémarié. “C’est beau, non !”, avoue-t-il. Mais comme beaucoup, il est dans l’expectative d’une réponse historique, d’une piste patrimoniale. 

A défaut d’en connaître l’histoire, intéressons-nous au boulevard à proprement dit. Celui-ci fut percé en 1862 et porte le nom de Théophile-Malo de Corret de Kerbauffret de la Tour d’Auvergne, surnommé le premier grenadier de France, mort en Bavière en 1800. “Il porta le nom d’avenue Napoléon 3,” précise Paul Banéat, dans Le Vieux Rennes.

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire