CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Patrimoine

LA RUE D’ORLÉANS : L’UNE DES PLUS COMMERÇANTES

test2

Dans le centre ville, la rue d’Orléans ne doit pas être confondue avec la rue Le Bastard !  Avant 1720, elle menait au Pont-Neuf reliant la haute à la basse-ville. Elle se nommaît alors rue Neuve avant de prendre le nom de rue Simmoneau durant la Révolution et de rue d’Austerlitz brièvement sous le Ier Empire.

La rue d’Orléans a été nommée ainsi en l’honneur de Louis d’Orléans (1703–1752), duc d’Orléans, fils du Régent et petit-neveu de Louis XV. Il y a cent ans, la rue d’Orléans n’était pas piétonnière. On y croisait des voitures à cheval, des femmes aux toilettes d’antan, des militaires et des hommes coiffés de beaux chapeaux. On y rencontrait le Tout-Rennes qui venait faire ses courses dans les magasins du centre-ville.

Cent ans après, la rue est désormais le domaine des piétons. Elle est le lieu de tous les flâneurs et flâneuses, des amateurs et amatrices d’emplettes de plus en plus nombreux depuis la construction d’une bouche de métro toute proche. Très commerçante, la rue d’Orléans fut l’objet d’un terrible drame le 21 septembre 2007. Outre vingt-deux personnes blessées, trois étudiants ont eu le malheur de périr dans un terrible incendie provoqué par le comportement irresponsable d’un jeune homme depuis condamné par la justice. Source : Rennes, Hier et Aujourd’hui, aux éditions Wartberg. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire