16 C
Rennes
vendredi 12 juillet 2024
AccueilActualitésUN CHAUFFEUR DE BUS EN COLÈRE : "PERSONNE NE VERBALISE LES SANS...

UN CHAUFFEUR DE BUS EN COLÈRE : « PERSONNE NE VERBALISE LES SANS MASQUES ! »

Le port du masque est obligatoire dans les trains et les bus depuis le 11 mai. Mais certains voyageurs rennais de la Star (transports en communs rennais) n’en portent pas… »Nous commençons à râler », explique un chauffeur de bus rennais. « Des usagers sont sans masque. Bien sûr, ils ne sont pas nombreux. Mais 10 % d’entre eux suffisent largement pour contaminer les autres. Ils ont d’ailleurs bien des motifs. L’un de mes passagers a prétexté la fin de la pandémie en se référant au Professeur Raoult. Une autre m’a dit : cela enlève mon maquillage !  »  

Pour l’heure, les contrôleurs ne verbalisent pas à Rennes. « Ils préviennent simplement les contrevenants en leur disant : la prochaine fois, c’est un PV ! Rennes Métropole ne souhaiterait pas de verbalisation des sans masques. La collectivité fait du préventif et compte sur la discipline des gens. Mais en attendant, cela a tendance à nous agacer. Le risque de contamination peut être important…Rien ne sert de nous faire porter des protections si on ne dit rien à nos passagers. »

Le chauffeur n’en veut pas à son employeur. « Kéolis (qui gère pour la ville les transports) a bien fait son boulot. Elle interdit la montée par la porte avant et elle nous a fourni du gel, des masques, des vitres anti-agressions. Mais Rennes Métropole en a décidé autrement…. » Interrogé, le service de communication de Kéolis n’a pas souhaité nous répondre.

Dans d’autres villes, les politiques sont différentes. En Gare de Creil, un personnel soignant a été verbalisé pour non port de masque ce lundi 10 mai (montant de l’amende 110 euros). Dans l’Aisne, le préfet a demandé de verbaliser les contrevenants après une phase de pédagogie. A Chatelet, la RATP a mis en place un dispositif expérimental calculant la proportion de passagers masqués. Mais pas de verbalisation… « Mettre une amende, ça voudra dire qu’on aura tout raté”, juge un partenaire de la RATP dans les colonnes du journal Les Numériques. A Clermont-Ferrand, en revanche, les « sans masques » devraient d’ici jeudi être sanctionnés par la police.

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

CHANTEPIE : LE PLAN DE CIRCULATION FAIT…PIAILLER !

Le nouveau plan de circulation de Chantepie suscite de vives réactions parmi les habitants et les commerçants locaux. Ce programme, visant à réorganiser le...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser