"
Actualités Commerces

LES HALLES CENTRALES DEVIENNENT LA CRIÉE-MARCHÉ CENTRAL

A Rennes, tout le monde (sauf les Rennais de souche) confond les Halles Centrales avec les halles des Lices. Pour lutter contre cette confusion, la municipalité a décidé de baptiser les premières « La criée, marché central. » Derrière ce nom un brin compliqué (le diminutif « criée » risque d’être adopté très rapidement !), elle veut renouer avec le nom d’origine. 

Pour fêter la nouvelle appellation, nos élus prévoient une grande fête du 1er au 3 juin avec notamment un marché à manger. Ils envisagent même de proposer dans les Halles centrales un apéro en soirée le 3e vendredi de chaque mois. Mais rien n’est encore fixé sur les début de ces festivités. En revanche, fait certain, la ville veut renforcer l’attractivité du lieu. Elle ne fera sans doute rien pour le stationnement, politique environnementale oblige. Mais il y a un an, elle a déjà annoncé quelques pistes de réflexion pour valoriser le bâtiment et en faire un pôle gourmand. « Il faut faire en sorte que ça devienne un lieu de vie, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui », avançait Marc Hervé, adjoint en charge du commerce à la ville de Rennes, dans le journal 20 Minutes.

Dans les grandes lignes, nos édiles veulent le meilleur pour la signalétique de l’endroit, l’éclairage, les aménagements intérieurs, les étals, la sécurité, l’hygiène, le traitement des déchets…Ils veulent encore redessiner la cour centrale et ses abords : la place Honoré Commereuc, les rues de Nemours et Jules Simon. Porté par la ville, la CCI et Rennes Métropole, ce projet est ambitieux. Il veut enrichir l’offre alimentaire, valoriser les produits régionaux, développer des animations, voire détecter les commerces de bouche à implanter en dehors des Halles. 

Pour en savoir plus : il y’a un an, la ville évoquait aussi une politique clientèle adaptée aux nouveaux comportements de consommation : click & collect, casiers connectés, horaires et jours d’ouverture…Elle veut utiliser le droit de préemption fonds et baux commerciaux/artisanaux et bien évidemment lancer une grande campagne de communication. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire