14.7 C
Rennes
mardi 16 juillet 2024
AccueilSportArchivesURBANISME : SEBASTIEN SEMERIL VEUT FRANCHIR LE FLEUVE FERROVIAIRE

URBANISME : SEBASTIEN SEMERIL VEUT FRANCHIR LE FLEUVE FERROVIAIRE

« Notre objectif est d’élargir le centre-ville vers le Sud, » a expliqué l’adjoint au maire Sébastien Sémeril. « Il est de faire en sorte que ce cœur de Rennes qui a franchi la Vilaine puisse aller par delà le fleuve ferroviaire. » Pour cette raison, il n’hésitera pas. Il l’a dit et répété lors d’un récent conseil municipal. « Si nous voulons lutter contre l’étalement urbain (Rennes a été la première ville à voter un plan agricole), nous ne devons pas être manichéens. Il faut envisager la verticalité et la densité dans notre ville pour répondre à cet impératif de construction de logements»

Traduction, la ville de Rennes et Rennes Métropole construiront à tout va dans la ZAC Madeleine (derrière le Pont de Nantes) et dans le quartier de la Gare. Mais à quel prix…Seuls les écologistes se posent encore quelques questions. « Les projets d’aménagements sont bien loin de faire l’unanimité », a expliqué Mathieu Theurier, président de leur groupe. « Nous connaissons tous ces quartiers d’affaires impersonnels faits de verre et de béton qui peinent à voir le soleil derrière des immeubles de grande hauteur et qui au final finissent par tous se ressembler. La qualité architecturale de nos aménagements ne doit pas se mesurer à la hauteur des bâtiments. »

Contre la verticalité, Mathieu Theurier propose une ville à taille humaine. Contre la verticalité, il proteste contre « la construction d’immeubles de 30 m de haut, comme c’est le cas à deux pas de l’école Saint-Michel ». En revanche, l’élu écologiste ne va pas trop loin dans la critique, élu de la majorité municipale oblige… Il invite toutefois au printemps 2016 à discuter des formes urbaines et architecturales que « nous voulons voir se développer sur les prochaines années dans la ville ». Tous les débats seront « légitimes », a promis madame la maire…Les Rennais devront y participer pour défendre leur idée urbaine de Rennes.

Les élus écologistes avaient déjà alerté « de la disparition sous les coups des bulldozers des ilots de la rue de Quineleu, du Nord de l’Alma et de Louis Blériot. »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

FLAMME OLYMPIQUE : UNE RENNAISE EN HAUT DE LA TOUR EIFFEL

L’image restera sans doute dans l’histoire du sport et de l’olympisme. En haut de la Tour Eiffel, culminant à 330 mètres, ce 15 juillet, la judokate...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser