CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces

UNE CAVE À VIN AMBULANTE : “CHAI” BIEN !

test2

Jadis, les estafettes emmenaient les mauvais garçons en prison. Elles furent également très utilisées dans les films des gendarmes de Saint-Tropez. Mais c’est un temps révolu. Elles ressortent désormais des garages, des remises, des hangars. L’une d’elles est devenue un petit commerce. « Je l’ai transformée en une cave à vin ambulante, » explique Sarah Journée. 

Installée à Orgères, Sarah n’a jamais fait comme les autres. « J’ai effectué un parcours atypique. » Après avoir été responsable dans le service à la personne, elle a décidé de se reconvertir au moment du covid. « J’ai décroché des certifications en œnologie, transpiré lors de vendanges, vendu du vin et rencontré de nombreux vignerons. » 

Il n’y a pas de variation de température là où je stocke mes produits », indique Sarah Journée. « Dans mon estafette, mon vin reste au frais dans une petite cave et dans des cartons »

Forte de cette expérience, la jeune femme d’Orgères est partie sur les routes. « Je reviens au commerce d’autrefois où l’épicier et le viticulteur venaient chez les gens avec leur marchandise. » Depuis la semaine dernière, elle parcourt les marchés de la région, à Chartres-de-Bretagne (jeudi), à Bruz (vendredi), à Vern-sur-Seiche (samedi) et à Pont-Péan (dimanche). « Je propose une cinquantaine de références », ajoute Sarah. 

Dans d’autres départements, de nombreux « wine truckers » sillonnent les chemins de France à bord d’estafettes, mais aussi de fourgonnettes (HY). « Il y en aurait 200 en France dont un à Brest ! C’est une vraie confrérie. » La cave est de sortie, tel est son nom, fournira de la bière et des jus de pomme. La cave est de sortie, 12 rue Denis Papin, 35580 Guichen, chez Marcel Coworking. Possibilité de location de l’estafette au 06 13 32 17 95.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire